Une belle carrière qui s’annonce !

Il y a peu, mon (charmant) voisin est venu sonner pour me proposer des galets retrouvés enfouis dans son terrain. 
Vite, je chausse mes sabots et attrape la brouette pour aller récupérer car, SINON, ils partent à la déchetterie.
... AH NAAAN ...

Je suis un peu prise au dépourvu et entasse des gros, des petits, des biscornus et des dodus. Par contre, je sais où je vais les installer. Une petite partie de mon nouveau trésor...
👉Evidemment, avant cela, quelques opérations :
Nettoyage : brosse, marteau, lime. Il y a parfois des amas de béton à enlever.
J’adoucis les cassures à la lime et passe la brosse métallique. Je les lave et les essuie. Le même, un peu plus tard : 
Prêts pour la suite.
Le fond : j’ai dû attendre un moment pour acheter de la peinture en bombe. Merci Lidl qui vient de faire une promo. Je pschitte du noir brillant et quelques touches d’argent pour des reflets scintillants. Ça se passe à l’extérieur, bien sûr ! On croirait des obsidiennes.
Je rapatrie les pierres à l’intérieur et réfléchis, réfléchis, réfléchis (vous comprenez bien que ce fut assez long, pour trouver le mix entre ce que je VOULAIS faire et ce que je suis CAPABLE de faire)
Je reste dans MES valeurs sûres de volutes et points, d’autant qu’il est difficile de faire une esquisse. Peinture acrylique blanche. Je les installe au fur et à mesure.
A vrai dire, je ne pensais pas être obligée d’ en faire autant (19 en tout), mais moins, cela faisait vraiment pauvret. Quelques-uns en cairn, petit clin d’œil à mon randonneur préféré !
Pendant que je suis dans le coin, je tourne juste de 180°, pour vous montrer le massif : récup et vieilleries à l’honneur. 
Les tuyaux de poêle bien rouillés, j’adoore ! J’ai glissé quelques cailloux pour qu’ils tiennent debout. Les sublaïmes fleurs en tissu plastifié, récupérées dans, NON ! sur, NON ! à côté d’une poubelle : j’adoore ! Le grand arbre stylisé qui faisait le pied de grue abandonné sur un trottoir : j'adoore ! Une cagette sans fond et quelques vraies fleurettes. J’ai aussi semé du calendula, on commence à voir les petites pousses. Mes oiseaux en poterie… 
Voili, voilou : j'ai encore du stock, mais on verra... une autre fois ! 

Bac blanc, épreuve de PHYLLO… Vous avez 2H !

Tout a commencé PASKE j’ai vu une recette nécessitant de la pâte filo. Hélas, dans mon supermarché, point de cette denrée. J’ai donc fait quelques recherches et j’ai entrepris de la faire moi-même.
J’ai suivi la recette ici. Ingrédients et proportions à la fin du message.
Dans mon super robot de la mort qui tue, j’ai fait à peine tiédir le lait et le beurre. J’ai ajouté les autres ingrédients et mis vitesse 1 pendant 1 mn, puis vitesse 2 durant 30 secondes. La pâte est prête. 

Elle est très soyeuse, n’attache pas du tout. Repos 15 mn sous un bol pour éviter le dessèchement.

J’ai séparé la pâte en 12 morceaux de 50 grammes (j’ai pesé). J’ai aplati un peu les boules à la main, avant le rouleau. J’ai utilisé de la fécule de maïs pour façonner la pâte.
Je reprends les morceaux aplatis, et j’abaisse en disques de 20-22 cm de diamètre. J’en empile 6 les uns sur les autres en ayant soin de saupoudrer chaque disque de fécule. J’ai deux piles. (Vous suivez ?)
Je reprends une pile et doucement, je roule pour étirer la pâte, du centre vers l’extérieur, jusqu‘à 30 cm de diamètre.
La pâte est fine, la fécule évite que les feuilles collent. C’est prêt.

LES RECETTES TESTEES 
👀Un gâteau dont la fabrication m’a parue originale, ici   
   * J’ai préparé un sirop avec 25 cl d’eau, 45 g de cassonade, vanille et jus de citron. Chauffer jusqu'à dissolution du sucre. Réserver.
   * J’ai froissé 9 feuilles de filo dans un grand moule rond  beurré.
   * J’ai versé un appareil à flan (4 œufs, 130 g de sucre, 80 ml d’huile, 1 CS d’eau de fleur d’oranger, 200 g de crème fraîche, vanille, 1 paquet de levure chimique.)
Cuisson 35 à 40 mn à 180°. Eventuellement couvrir le dessus, s’il dore trop vite. A la sortie du four, imbiber le biscuit avec le sirop refroidi, en 2 ou 3 fois. Laisser refroidir avant de démouler.
Saupoudrer le dessus de sucre glace. Le gâteau est bien moelleux, belle réussite.
... DES IDEES EN PLUS ...
Une prochaine fois, j’ajouterai des amandes effilées sur le dessus avant cuisson et j’imagine bien imbiber le biscuit avec un sirop où il n’y aurait pas que de l’eau (au hasard, genre rhum), parfumer à la cannelle, avec quelques gouttes d'amande amère...

👀Une recette salée : feuilletés feta   
(Il me restait 3 feuilles. J’ai fait le lendemain, les feuilles emballées dans un papier sulfurisé et un bee wraps. Pas de soucis.)
J’ai préparé :
   * Bol 1 : un yaourt nature avec un œuf          
  * Bol 2 : 180 g de feta émiettée, un œuf. Eventuellement, environ 50 g de gruyère râpé.
   * J’ai badigeonné chaque feuille de préparation au yaourt (assez largement), puis j’ai plié en 2. A nouveau, badigeon au yaourt.
   * J’ai déposé un tiers de féta à l’œuf, puis j’ai enroulé en cigare, sans trop serrer.
   * J’ai déposé dans un plat huilé et badigeonné le dessus avec 1/2 jaune d’œuf et 1 CS d’huile d’olive. Pour terminer, des graines de pavot, mais cela aurait pu être du sésame par exemple.
   * Passer au four de 22 à 25 mn à 200°.
Se déguste chaud, tiède ou froid : tout est permis ! Accompagné d’une salade du jardin, c’est un petit bonheur tout simple.
Voili, voilou : bien sûr, des dizaines d'autres recettes avec la pâte filo, mais vous savez bien que je ne suis pas un blog de cuisine.

Randonneur au grand CŒUR !

Pour celles et ceux qui me connaissent, j’en vois déjà certains rire sous cape voire même à gorge déployée devant le thème de cet article…

... marcher, randonner, 
se balader, crapahuter, cheminer, 
déambuler, vadrouiller et tant d’autres...
la liste est longue !

J’en connais un, UN PEU FOU, que tous ces termes enchantent et qui met sa passion au service d’une belle cause, les RESTOS du CŒUR.

Son projet :  la Loire sauvage à pied, du Mont Gerbier-de-Jonc à Saint Etienne du 20 au 26 juin, soit 7 jours, 200 km.
Et pour donner du sens à ce beau périple, et parce que la solidarité sociale n’est pas un vain mot pour lui… pour nous…, au-delà de faire découvrir notre belle région, il a créé une cagnotte en ligne.

TOUT l’argent récolté est dédié aux RESTOS, et, cerise sur le gâteau, vous avez une réduction fiscale.
   📌Par ex : 40 € versés… 30€ de réduction fiscale.

Je cesse mon bavardage, c’est aussi par ici, SCANNEZ avec votre téléphone : 
Voili, voilou : pour terminer, une petite phrase qui n'est pas de moi, mais qui résume tout : 

"ON COMPTE SUR VOUS"

Retrouvez le randonneur fou aussi sur facebook 
La cagnotte pour les restos, c'est ici

Depuis le temps que je voulais essayer !

TOUT de SUITE dans le VIF du SUJET, 
avec MA CREATION ! 

Une jolie technique de peinture pour venir en aide aux artistes peintres de mon acabit : pas besoin de savoir dessiner, pas besoin de pinceau, pour de belles créations abstraites !
Aujourd’hui, c’est Blandine, la maîtresse. Artiste peintre reconnue, elle nous a généreusement donné de son temps, à Claudine et moi-même, pour nous faire découvrir le "POURING".
D’ailleurs, c’est marrant, je viens de faire le lien entre les savons "melt and pour", réalisés ICI et le pouring, technique de peinture.
Je prépare mon matériel, car c’est dans l’atelier de Blandine que nous avons rendez-vous.
Elle  a déjà prévu les toiles surélevées avec des clous ou des crochets pour un travail facilité et passé une couche de gesso. L’apprêt (même s'il se passe avant) permet d’avoir une surface lisse qui facilitera le glissement des peintures.
Il y a aussi déjà quelques peintures prêtes : texture de miel coulant, ça doit donc couler, mais sans goutter, ni faire des paquets. (ça, c’est des renseignements hautement techniques !) Recettes, à la fin de l’article.
Un pschitt d’huile siliconée et on mélange. Plus on remue la peinture et l’huile, plus les bulles seront petites au final. Nous chaussons nos gants, mettons nos tabliers et on y va.

DEUX TECHNIQUES ABORDEES

Tableau 1 :
Gesso blanc et noir disposé sur toute la toile, on l’allonge vers les bords au couteau de peintre (très au courant des termes, j’ai commencé par parler de truelle, donc rires de mes copines).
Ensuite en bouchant l’entonnoir, on verse successivement les couleurs choisies. L’entonnoir est posé et glissé sur la toile, les couleurs s’échappent.
Paille, sèche-cheveux voire chalumeau de cuisine ( ne pas trop approcher de la toile, au risque de brûler la peinture et/ou le support) pour déplacer les couleurs et faire éclater les bulles. Quelques coups de fourchettes, de couteau ou de peigne.
Je m’arrête, c’est magique et tellement facile.

Second tableau après un petit temps de pause (goûter), et une autre technique : le gobelet renversé.
Les couleurs sont versées successivement dans un gobelet de plastique. On pose la toile SUR le gobelet et on retourne l’ensemble sans enlever le gobelet. Autour de ce dernier, on passe du gesso, qui peut être coloré bien sûr ! (Claudine est partie sur du rouge par exemple)
On soulève le gobelet, tout droit, en le faisant godiller, ou en le déplaçant, toutes les folies sont possibles.
Ensuite, on penche la toile dans tous les sens, plus ou moins rapidement, et on laisse la magie opérer. Rien n’empêche de souffler un peu à la paille, de faire éclater les bulles au sèche-cheveux. Blandine a fait délicatement glisser une feuille à la surface : 
Voici ma toile, toujours dans des couleurs que j'affectionne : 
Nous transportons délicatement nos œuvres pour les laisser sécher tranquillement, 2 ou 3 jours.
Ensuite, libre à chacune de passer du vernis brillant et/ou satiné et/ou mat, pour encore d’autres effets. 

Voili, voilou : j’ai aDoOORé cette première expérience, nul doute que d’autres essais ne tarderont point.

Quelques infos :
📌La préparation des couleurs :
N’importe quelle peinture acrylique peut convenir. Pour avoir la texture adéquate, plusieurs solutions :
*Utiliser un médium de pouring, j’en ai trouvé chez Action (30 g pour 70 g de peinture, ou 50/50).
*Colle vinylique, eau, peinture (1/3 de chaque)
Dans tous les cas, ajuster la texture avec de l’eau au goutte à goutte, puis un ou deux pschitt d’huile siliconée. Plus il y a d’huile, plus les cellules seront petites.
📌Un bel article très complet, ici 
📌Sur certains tubes, un carré tout noir (peinture très opaque), ou à demi rempli (semi transparente) ou vide (teinte transparente) indique le degré d'opacité ou de transparence des peintures. Je n'avais jamais remarqué mais cela peut être utile !  

blogger