De quoi cracker sans culpabiliser !

😉                                                                      J'ai envie de dĂ©dicacer cet article Ă  Zack,                      qui j'espĂšre mettra ses lunettes de suite...
Ce n’est pas la premiĂšre fois que je vous propose des petits biscuits Ă  grignoter Ă  l’apĂ©ritif, mais c’est une nouvelle recette et je pense avoir innovĂ© avec une cuisson particuliĂšre.
DĂ©jĂ … Pourquoi des crackers "MAISON" ?
Si je vous montre ça...
Vous me comprenez mieux ?

👍Rien de plus fastoche pour la pĂąte : farine, Ɠuf, huile d’olive, sel.
Je mĂ©lange les ingrĂ©dients avec l’Ɠuf battu en omelette et pĂ©tris la pĂąte durant quelques minutes.
Couvrir et laisser reposer au moins 30 mn.
Pour si peu, je n’ai pas sorti le laminoir. SĂ©parer la pĂąte en deux et abaisser le plus finement possible. Un millimĂštre, c’est parfait. On peut laisser nature ou parsemer d’herbes, gomasio, ail, persillade dĂ©shydratĂ©s, Ă©pices : tout est possible.
Eviter de rajouter de la farine pour rouler la pĂąte. DĂ©couper Ă  l’emporte-piĂšce, Ă  la roulette Ă  pĂątisserie ou comme vous voulez !
Plonger dans la friture chaude (180°) et laisser dorer des deux cĂŽtĂ©s. Egoutter sur un tissu absorbant. Bien contente de ces crackers, croquants sans ĂȘtre durs et je sais EXACTEMENT ce qu’il y a dedans ! Mais, CHipoTĂ©E car ils sont frits et donc pas trop lĂ©gers sur les hanches, le popotin… et le reste.
C’est lĂ  que je suis plutĂŽt fiĂšre de moi. J’ai disposĂ© les chutes sur une assiette et je les ai passĂ©es au micro-ondes, 1 mn.
C’est cuit, c’est tout aussi craquant que les autres. Seul bĂ©mol, ils restent blancs.
Je recommence en saupoudrant largement d'Ă©pices et graines. LĂ , c’est parfait ! Et pour servir de base aux tartines et tapenades, c’est idĂ©al.
D’AILLEURS, j'ai justement une nouveautĂ© Ă  vous prĂ©senter.
DĂ©jĂ , son HistOIrE:
📌L’autre jour, je suis allĂ©e faire quelques emplettes et suis passĂ©e par un magasin bio. Chance : une belle cagette de fruits et lĂ©gumes pour la modique somme de 5€. C'est bien lourd !
📌De retour Ă  la maison, je dĂ©couvre 12 kilos de : pommes, oranges et clĂ©mentines, poires, bananes, aubergines, courgettes, carottes, ail et Ă©chalotes, radis, poivron et pomelos : WAOUH, GENIAL.
Seuls les radis Ă©taient vraiment moches, direction le compost.
     * Marmelade banane coco et bananes dĂ©shydratĂ©es au sĂšche fruits,
     * Marmelade de poires aux Ă©pices,
     * Compote de pommes et avec Ă©pluchures et trognons, de la gelĂ©e.
     * Moussaka, courgettes farcies
     * Et nous avons bu plein de bon jus d’orange...
Et quel rapport avec les crackers, me direz-vous ? J’y arrive !
Avec le gros poivron rouge, une tartinade : 
Cuit au micro-ondes, comme ICI. AprĂšs Ă©pluchage, je l’ai laissĂ© Ă©gouttĂ© un moment puis passĂ© au robot avec : une gousse d’ail frais, de l’huile d’olive, du gomasio. Pour donner de la texture, des flocons d’avoine et des graines de courges.
Bref, je ne peux rien vous indiquer au niveau quantitĂ©, c’est au pifomĂštre, au fur et Ă  mesure et en goĂ»tant. RĂ©sultat des courses, cette belle tartinade rouge, idĂ©ale sur un cracker. C’est pimpant et c’est bon, ce qui tout de mĂȘme le principal !
Suite crackers :
👀Et puis, j’ai testĂ© la conservation, dans une boĂźte fermĂ©e hermĂ©tiquement :
Cela fait 6 jours que je les ai cuits, j’en goĂ»te un ou deux tous les jours. Ils sont restĂ©s croquants. S’ils deviennent mous, les repasser 20 secondes au micro-ondes pour leur redonner du peps.
👀 Encore une astuce : J’ai testĂ© de congeler la pĂąte crue, prĂȘte Ă  cuire. Directement dĂ©posĂ©s congelĂ©s sur une assiette, cuisson 1 mn 20. Bluffant ! 
Du coup, je ne procÚde plus QUE de cette façon, sans passer par la case friture.
👀 Encore du bonus : toujours la cuisson au micro-ondes. Parsemer de cannelle et sucre, quelques amandes effilĂ©es torrĂ©fiĂ©es. Entre 1 mn et 1 mn 20 de cuisson, Ă  adapter selon votre four. SupERBe.
Voili, voilou : j’adore ce genre de recette toute simple, mais pleine de bonnes surprises.

CosmĂ©to patouillage…

AprĂšs mon premier essai de savon melt and pour (ICI), j’ai continuĂ© mes expĂ©riences, mais il faut attendre avant de voir le rĂ©sultat. Le processus de saponification Ă  froid demande du temps, notamment pour le sĂ©chage.
👈👆👇👉
Bref, ayant les ingrĂ©dients sous la main, je vous propose aujourd’hui un PAIN D'ARGILE pour la toilette, rapidement prĂ©parĂ© et rapidement utilisable.

* RĂ©serve habituelle : je ne fais que partager des petites tambouilles et popotes que je n’ai d’ailleurs gĂ©nĂ©ralement pas inventĂ©es. 
* Je partage parce que cela ME convient, mais pour le reste c'est Ă  vous de voir !  (ICI).

J’ai PRESQUE suivi la recette proposĂ©e lĂ , je dis presque car j’ai ajoutĂ© des flocons d’avoine. 
Les ingrĂ©dients : argile, flocons d’avoine, miel et hydrolat de lavande. Comme d’habitude, pas mal de recherches, j'ai mis les liens pour vous permettre de voir leurs vertus. Pour les proportions, rendez-vous Ă  la fin de l’article. 
Petite prĂ©caution de prĂ©paration : ne pas utiliser d’objet en mĂ©tal avec l’argile, prĂ©fĂ©rer le bois ou du plastique (mĂȘme si c’est beurk beurk). Ma balance de prĂ©cision est de sortie.
Les flocons d’avoine sont passĂ©s au moulin Ă  cafĂ© pour avoir une poudre trĂšs fine. Je mĂ©lange avec l’argile.
Je pĂšse le miel et je le dilue dans l’hydrolat.
Je verse sur les poudres et mĂ©lange d’abord Ă  la cuillĂšre en bois, mais, tout compte fait, je patouille main gantĂ©e pour bien homogĂ©nĂ©iser.
J’avais prĂ©parĂ© un moule, mais c’est inutile, le mĂ©lange se tient bien. Je façonne deux pains de 120 g chacun. Ils fleurent discrĂštement bon la lavande. Je les laisse sĂ©cher tranquillou 2 jours.
Et pour rĂ©pondre Ă  toute question plus ou moins existentielle :
Mais, au fait, pourquoi un pain d’argile ? 
Il est beau, il sent bon et c’est moi qui l’ai fait. Plus sĂ©rieusement, pour changer du savon d’Alep que je continue bien sĂ»r Ă  utiliser. Je rĂ©serve celui-ci pour le visage.
Comment l’utiliser ? 
Humidifier la peau, passer le pain, puis masser doucement avant de rincer. La peau est nettoyée en douceur, par micro gommage.
RĂ©sultat : peau douce et nette, avec un produit maison, j’adoooore !
Ne pas laisser le pain sous l’eau, il risque de se dissoudre. Il doit ĂȘtre utilisĂ© presque Ă  sec, sur peau mouillĂ©e.
Voili, voilou : Ă  l'insu de son plein grĂ©, j'ai trouvĂ© un cobaye volontaire pour l'essayer, mais il ne le sait pas encore.

Pour gagner un peu de hauteur !



*** *** ***
MĂȘme en ayant DEJA cinq ans et des brouettes, il est encore parfois difficile d’ĂȘtre Ă  bonne hauteur pour se laver les mains ou atteindre les Ă©tagĂšres de l’armoire.
*** *** *** 

En transit pour quelques jours, un tabouret Ă  relooker pour une de mes petites nanas. Mon fils l’avait barbouillĂ© en noir, mais difficile de cacher la misĂšre. Le dessus est dĂ©boĂźtĂ©, il y a plein de trous de vers.
J’en ai un dans le garage, assez vieux aussi car rĂ©cupĂ©rĂ© chez ma grand-mĂšre, mais en moins mauvais Ă©tat.
Il y a tout de mĂȘme un peu de taf de rafraĂźchissement. HOP, je vous montre.
PremiĂšre chose : le lessiver, le "pataboiter " et le poncer.
👉Pour votre info et culture personnelle, quelques dĂ©finitions extraites de mon dico perso : 
     đŸ“ŒPATABOITAGE : action de pataboiter, d'utiliser de la pĂąte Ă  bois.
     đŸ“ŒPATABOITER : verbe transitif, signifie utiliser de la pĂąte Ă  bois. 
     đŸ“ŒPÂTE A BOIS : permet de pataboiter et de faire du pataboitage.

Une couche de bouche-pores. J’utilise cette peinture en sous-couche pour des bois foncĂ©s, de peur que les tanins ne remontent.
Ensuite, je farfouille dans mes stocks, la base sera un vert tendre et frais. AprĂšs chaque couche, papier de verre 400. 
Maintenant, place Ă  la FantAiSiE ! Les pieds en rose soutenu, bien Ă©videmment pas tous Ă  la mĂȘme hauteur. Et pour le dessus, un sympathique margouillat-gecko, petit clin d’Ɠil Ă  la RĂ©union oĂč Ambre a passĂ© sa petite enfance.
Des petits cƓurs, mais ça c’est incontournable, surtout pour un truc pour l’une de mes petite filles, quelques autres petites babioles mignonnettes.
J’ai passĂ© deux couches de vernis mat satinĂ©.
Voili, voilou : il a bien changĂ©, non ?

J’suis dans ma bulle… de savon !

Il y a belle lurette que je n’utilise plus ni gel douche, ni dĂ©maquillant, ni shampoing industriels. Le savon d’Alep est mon ami.
Il y a aussi trĂšs longtemps que l’envie de fabriquer des savons me titille, et j’ai vraiment commencĂ© Ă  me documenter il y a peu.
          *** *** ***
Aujourd’hui, pour ce premier essai, je n’oserais aller jusqu’Ă  prĂ©tendre crĂ©ation, c’est la facilitĂ© avec le "MELT AND POUR".
(traduire simplement fondre et verser).
            *** *** ***
J’ai donc achetĂ© de la base de savon prĂȘte Ă  l'emploi, MAIS KAN MÊME bio Ă  l’aloĂ© vĂ©ra, chez Aroma zone, pour ne rien vous cacher !
Le processus est toujours pareil : la base savon est fondue soit au bain marie, soit au micro-ondes, puis on ajoute des actifs et des fragrances ou des huiles essentielles. Je me suis beaucoup totalement inspirĂ©e de ce que j’ai lu lĂ .
Mes proportions Ă  la fin.

COFFEE GOMME
* 120 g de melt and pour 
* J’ai optĂ© pour du marc de cafĂ© et des graines de pavot pour leurs vertus exfoliantes.
* Huiles essentielles : cannelle et d’orange.
Reste Ă  rĂ©partir dans les moules. J’en ai achetĂ© deux exprĂšs pour mes popotes savonniĂšres. J’ai saupoudrĂ© le dessus d’une once de marc de cafĂ© et d’un chouya de cannelle en poudre. J’ai hĂąte de dĂ©mouler !

COCOONING AVOINE
* 120 g de melt and pour
* J’ai passĂ© les flocons d’avoine au moulin Ă  cafĂ© mais sans en faire trop de la poudre, pour en prĂ©lever la valeur d’une CC. Le reste en moulu fin pour intĂ©grer dans le savon. 
* Le miel, hyper super bio et bon de ma copine Marilor.
* J’ai ajoutĂ© des fragrances que j’adore, enivrantes et suaves : coco, fleurs solaires et amande amĂšre ( j’aurais pu dĂ» en mettre plus, on ne la devine mĂȘme pas.)
Moules ½ sphĂ©rique cette fois-ci, qui Ă©voque bien la douceur ! J’ai saupoudrĂ© d’un peu de flocons d’avoine au fond, puis sur le dessus.

Pour poursuivre cette premiÚre série, un printanier HERBAL
* 120 g de melt and pour
* J’ai cueilli, lavĂ© et Ă©mincĂ© des feuilles de mĂ©lisse du jardin et rĂąpĂ© du savon d’Alep.
* HE de litsée citronnée, menthe et bergamote
* Colorant chlorophylle. Je suis un peu déçue de la couleur, j’aurais prĂ©fĂ©rĂ© une teinte plus vert tendre.

Et, pour terminer, le LAVANDE
* Il me reste 140 g de base pour savon
* J’ai passĂ© les fleurs de lavande de NOTRE jardin au moulin Ă  cafĂ©, ça embaume !
* J’ai ajoutĂ© les colorants pour ESSAYER d'obtenir cette si apaisante couleur lavande..., mais ce n'est pas vraiment que je voulais.
* Pour les huiles essentielles : lavandin et orange.
Avant de couler dans les empreintes silicones chemisĂ©es de moules en papier, j’ai dĂ©posĂ© quelques fleurs de lavande.
Son odeur est divine, manque plus que le chant des cigales et le petit rosé bien frais.
Quelques heures plus tard, voici mes jolis savons, je suis ravie. Le démoulage est facile. Je lisse le bord, pour une présentation parfaite.
Chacun a ses senteurs spécifiques, présentes mais pas prenantes.
J’ai testĂ© le coffee gomme : il sent bon la cannelle, le cafĂ©, l’orange, ça mousse. On sent les petits grains en massage exfoliant, mais ce n’est pas agressif. Le cocooning avoine sent divinement bon. 
Comme j’aime bien partager ce que je fais, je les emballe comme petit cadeau pour mes proches et mes amis.
Je reste simple. Déjà une feuille de cellophane. Ensuite, un bout de ruban, une bande de kraft, un morceau de ficelle. Une étiquette avec les ingrédients phare.
J’ai pris grand plaisir Ă  popoter ces petits savons qui restent dans la simplicitĂ© puisque ce ne sont en rĂ©alitĂ© que des mĂ©langes.
Voili, voilou : ce n’est que le premier Ă©pisode, activitĂ© trĂšs ludique, j'adore ! Lequel vous tente le plus ?
blogger