Un O.V.N.I. dans mon assiette !


Objet Véritablement Non Identifié 
     (enfin, pour le moment !)                    
* Non, ce n’est pas un objet déco,
* Ni un presse papier,
* Et... oui, c’est utile !
C'est ma voisine à l’atelier poterie qui m'a prêté un modèle, merci Mireille.

Allez, je commence...
par une demi-sphère en utilisant un moule de 8 cm de diamètre : 6, cela me paraissait trop petit et 10 trop grand, d’où la déduction logique et imparable que l'idéal c’est 8 !
Ensuite je prépare un esquimau cône, dont la partie supérieure est ouverte d’environ 4 mm… Il faut penser à la rétractation de la terre durant le séchage (environ 10%) et le diamètre de cette ouverture est trèèèès important, vous verrez par la suite.
Je place ce cône sur une petite plaque. Barbotine et mini colombin. Puis placer la demi-sphère et fermer. On ne voit plus le cône. Après, c’est du lissage, une première petite déco avant l’émaillage… Vous connaissez mes capacités dans ce domaine, restons donc simple (ça m’arrange bien).
Normalement la demi sphère devrait être centrée par rapport au cône. Bon, je n’ai pas le compas dans l’œil et j’ai raté le centrage.
Ici, je me suis un peu lâchée, en pensant à mes cloches de verre et mon couvercle de sucrier.
Reste à laisser sécher, puis confier mes OVNI aux mains expertes de Corinne qui se charge de la cuisson biscuit.

J’aime bien vous faire mariner un peu…

* Un indice en regardant l’affiche de ce film culte
* Pour vous aider ENCORE plus ;-D, voici mon OVNI en coupe.
* Si je vous dis que les points noirs sont des grains de sel, vous comprenez ?
Emaillage et deuxième cuisson : raku un jour, raku toujours ! Y’a pas à dire, j’aime l’effet craquelé. Bon nettoyage, séchage au sèche cheveux à l’intérieur.
Je prends ma salière dans la main, ( vous vous rappelez du diamètre idéal, hein !?) et je secoue.
A l'intérieur, le sel se demande ce qui lui arrive et par la force des choses se trouve propulsé vers le haut du dôme.
Il n’a d’autre ressource que de descendre et là, magie ! Les grains tombent sur le mets à saler.
Je vous  avais bien dit que le diamètre du cône était hyper, super, très important. Trop petit, il faut secouer pendant deux plombes ; trop gros, le sel tombe en trop grande quantité !

BONUS : on peut mettre du poivre moulu ou des sels aux épices maison ça marche aussi… Fabuleux, n’est il pas ?
RE BONUS : Essayer donc avec du gomasio, c’est pareil, ça gomasiote votre plat. Dans ce cas là, ça s’appelle une gomasière, SI, SI. Prévoir un trou un peu plus gros dans le cône.
Dorénavant, nous aurons donc cette sublime magnifique salière sur la table, également appelée SMS. (Passe moi la SMS est plus rapide à dire que passe moi la Sublime Magnifique Salière... )
Parallèlement, j'avais fait cette petite coupelle qui est passée au raku en même temps.

Elle peut très bien servir à poser la salière magique (paske des petits bols pour servir les cacahuètes à l'apéro, je commence à en avoir un paquet ! )... Je trouve ça plutôt chic et original sur la table !


Voili, voilou : vous connaissiez ?

8 commentaires:

  1. Avec la cuisson raku et donc l'enfumage, je craignais que le sel ait un arrière goût de feu de bois, dans la mesure où on ne peut pas nettoyer l'intérieur ... Me gourre- je ???
    Perso je préfère la salière avec le petit dessin vert....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Oui, au départ, ça sentait beaucoup le fumé... Mais après, nettoyage, frottage, séchage, et "bicarbonatage"... il ne reste plus qu'une mini odeur peu voire pas gênante. J'ai répondu à ta question ? Et moi, je préfère l'autre.

      Supprimer
  2. C'est bien sûr original ... venant de toi ça ne peut pas être autrement ! Moi, je craque pour tout ce que tu fais en "craquelé". J'étais loin de me douter de son utilisation en suivant ton pas à pas. Tes invités vont saler et resaler leur plat juste pour tenir en main ces objets du futur. Belles réalisations !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Merci pour ton com, comme toujours, trèèès gentil et sympathique !
      Des biz et à bientôt.

      Supprimer
  3. CE "passes-moi-le-sel"en forme de clochette a tout d'une grande salière... mais le ying-yang/sel-dans-sa-soucoupe est trèèès chic ! C'est Chat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com. Tout est trèèès beau, alors ?? :-D
      Des biz

      Supprimer
  4. Coucou Marie,
    Ouah tu dois avoir des tables de fête magnifiques, si toi tu aimes ces productions figure toi que moi aussi. C'est très réussi. Je n'aurais pas imaginé le résultat malgré les indices :-)
    Bizoux et très bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Merci à toi pour ton com. Oui, j'aime bien essayer de faire de jolies tables...Ça met en appétit...
      Des biz et bonne journée.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger