Entre cri d'alarme et cri d'espoir...

Au début du mois, j'ai été horrifiée de découvrir que le jour de mon anniversaire correspondait au JOUR du DÉPASSEMENT pour la France.

Égoïste ? Sûrement pas…
Même si on a tendance à s’individualiser de plus en plus dans ce monde de  brutes... D'un simple penchant vers une vie plus saine et plus respectueuse de tous et tout, je sens l'impérieuse et absolue nécessité  de changer nos habitudes de consommation et de vie au sens large.

Après ce préludo-monologue, je profite de cet article pour faire un point de mes actions, vous tenir au courant de celles qui durent… ou pas… qui ont besoin d’améliorations pour les générations futures (et oui, plusieurs fois grand-mère, ça compte), mais aussi, tout de suite maintenant, pour vous ou moi ! 

A savoir aussi, que dans presque tous les cas dont je vous parle, je réalise de belles économies, mon porte monnaie aime !
                         
"Charité ordonnée commence 
toujours par soi-même"  
Ainsi donc, d'abord ma petite personne !

💥EXIT les gels douches, démaquillant, déo et autres : quelques produits simples et naturels sont désormais dans ma salle de bain.
Pour mon corps de sirène et ma crinière de lion : tout au savon d’Alep en  démaquillant, shampoing, pour la toilette. UN seul produit pour retrouver une peau de bébé, sans bouton ni allergie. Seul bémol, le savon pique parfois les yeux. Plus d’après shampoing depuis bien longtemps, mais, un soin avant naturel et efficace. Pas de sèche cheveux non plus, énergivore de temps et d'énergie.
💥 Bien sûr, je n’ai plus 20 ans, depuis bien longtemps… et ma peau est sans doute peut-être moins souple et douce. Qu’à cela ne tienne. De l’huile de coco, de rose musquée ou d’argan et me voilà avec la peau hydratée tout comme il faut. 
💥Un peu de déo, ICI et je suis prête. Je viens d’ailleurs d’en refaire ce matin, HE de lavande et de palmarosa. La formule avec uniquement de la fécule de maïs me convient fort bien, je n’utilise plus que cette recette.
💥 J'ai toujours aimé les parfums, mais les compositions et le prix me font de plus en plus frissonner d'effroi. Je me penche sérieusement sur la création de fragrances maison à base d'HE. 
L'ENTRETIEN du LINGE
💥 EXIT la lessive industrielle. Il suffit de regarder les étiquettes, pour avoir le poil qui se hérisse.
Je couple balle de lavage et lessive maison (ICI), le résultat me convient parfaitement, lavage à 30° maxi dans 95 % des cas. Il y a bien longtemps que j’ai adopté le vinaigre blanc et lavande du jardin macérée en adoucissant.

ASTUCE 
💥La lessive terminée, je passe un peu de temps à étirer et suspendre le linge. Du coup, je repasse TRÈS peu, encore une économie de temps et d’énergie !

..... GARDE ROBE et Cie .....
💥 Je fréquente les vide-greniers et ressourceries, et complète mes achats en période de soldes (même si cette dernière remarque est plus une astuce d'écoNomie que d'écoLogie). Et je customise, modifie, arrange certains vêtements pour leur donner un coup de jeune et les personnaliser. J'échange aussi des vêtements avec des amies.

BIENVENUE dans la CUISINE
💥 Beaucoup de produits préparés maison. Nous avons un jardin… Nous mangeons moins de viande qu’avant. J’ai une copine qui me vend des œufs. Je privilégie le fait maison, parce que j’aime cuisiner et que j'ai maintenant du temps pour le faire. Et je découvre plein de recettes originales et faciles sur le net ! D’ailleurs, vous savez bien qu’à mon tour, je vous les propose, ICI et dans le sommaire cuisine.
💥Pour le produit à vaisselle, je ne suis que moyennement satisfaite du fait maison. Je limite les dégâts en utilisant un liquide respectueux de la nature et complète avec marc de café et coquilles d’œufs pour dégraisser, sans oublier la pierre à récurer. Le tawashi est mon ami.
💥Je fais régulièrement du spray ménager et je ne quitte plus mes lingettes pré-imbibées. Pour d'autres produits écolo, rien de plus facile, il suffit de consulter le sommaire à la rubrique écolo récup. 

AU JARDIN ! 
C’est un plus, je sais. Nous essayons de nous rapprocher d’une culture naturelle : EXIT le motoculteur, vive la grelinette, le fumier de cheval et la fiente de poules. Pierre Rhabi est notre ami, même si nous ne le connaissons pas personnellement, hi, hi, hi !😏

Plaisir de produire une partie de ce que nous mangeons : c’est un émerveillement de voir ce que la nature nous donne avec quelques soins attentionnés. Je ne m’étends pas plus sur le sujet, mais le mieux-être, mieux-consommer et le mieux-tout et tout, passent aussi par l’alimentation.

RECYCLAGE, UPCYCLING
Ce n'est plus une idée bizarre de mode bobo-bohème, je pense réellement que ces changements sont indispensables.
Certes, je suis loin d’être parfaite, mais je suis cependant fière de mes nos petites actions.
Je m'arrête là, mais j'aurais encore tant de choses à écrire !

Voili, voilou : merci d’avoir lu jusqu’ici. Sûrement moins d’humour que d’habitude, mais, la cause est importante.

Un petit prince est né…


La famille s’est agrandie et les heureux parents m’ont demandé de réaliser les faire-part de naissance. J’ai vraiment libre choix pour la création, seul impératif du bleu en couleur de fond.
Voilà ce que cela donne…
Je prépare la carte en elle-même, de forme rectangulaire. Elle s’ouvre avec deux volets asymétriques dont j'adoucis les bords en courbe légère et gracieuse...
Un joli ruban : je passe les extrémités à la flamme du briquet pour éviter l’effilochage.
La photo en noir et blanc de Mister Baby, en première page, normal ! Pour marquer le bord, ligne, points et mini cœur (incontournable pour cette occasion, suis bien contente).
A l’intérieur, les renseignements le concernant. Un cache et des lignes au crayon de papier pour écrire droit.
Plusieurs essais de découpage de body pour la taille et le poids. (c'est un âge où l'on N' est encore PAS discret sur le sujet, hi, hi, hi)
A l’arrière les coordonnées des parents, mais inutile que je vous montre… Pour terminer un bouton sur le ruban.
Dernière vérif avant l'envoi. Tête en l'air que je suis... : il y en a un où j'ai écrit à l'envers ! Je préviens les parents de ma bêtise.
Voili, voilou : c’est parti ! Bienvenue à toi, petit homme...


Coco cool...

Pour remplacer les briques ou boîtes de lait et crème de coco du commerce qui, hélas, contiennent toujours des additifs, genre des épaississants. La PREUVE : 
Dans un premier temps, je vous propose : 
LAIT et CREME de COCO maison
Pour d’autres "laits" végétaux, on verra plus tard !
Pas folle la guêpe, même si j'en suis capable, pas envie de risquer ma vie à grimper pour cueillir une noix de coco, (d’autant que, par ici, c’est plutôt rare…) ni même de me taper sur les doigts pour l’ouvrir,

alors que j’ai toujours de la noix de coco râpée à disposition.
Sain, économique (un kg de noix de coco râpée : 3,50€) et écologique (moins d’emballage, de transport, etc).
*** Rapide et extra***
Pas de photos des ingrédients, juste de la noix de coco râpée et de l'eau. J’ai suivi la recette ici, en vidéo, des fois que cela vous paraisse difficile.😏
Dans le blender :
- 150 g de noix de coco, 
- 90 cl d’eau chaude frémissante. 
5 minutes d’attente et environ 2 mn à pleine puissance. 
IMPOSSIBLE de faire plus simple.
J’ai versé dans une passoire fine et laissé égoutter le mélange, puis à travers un torchon en pressant au maximum. C’est fini !
Pour la crème, placer le saladier au frais plusieurs heures, elle va remonter en surface. Il suffit ensuite de la récupérer avec une écumoire
75 cl de lait de coco, assez fluide, bien parfumé. A consommer rapidement, maxi 2 ou 3 jours au frais, sinon, à congeler dans des bacs à glaçons ou en petits contenants. A utiliser dans les 2 mois.

😋Avec mon kilo de noix de coco, je pourrais donc préparer 5 litres de lait et crème de coco... Au prix d'une briquette et vu la facilité de réalisation, faut vraiment pas hésiter ! 

Le résidu de pulpe de coco s’appelle l’OKARA.
De suite, une recette de bouchées sucrées. Ingrédients : 
* 120 g d’okara
* 60 g de sucre (roux ici)
* 2 œufs
* 50 g de farine 
* 40 g de farine de maïs
* ¾ de sachet de levure chimique
* 70 g de pépites de chocolat (blanc ou  noir)
* 55 ml d’huile de tournesol (ou beurre fondu)
* Vanille, une pincée de sel
J’ai hésité à ajouter une poupougnette de rhum, j’aurais dû.
*** Facile et rapide ***
Au robot (ou pas), mélanger les ingrédients secs (sauf le chocolat), puis ajouter les œufs, l’huile. Terminer par les pépites sans trop mélanger en plus.
Verser dans les empreintes à muffins. Cuire environ 18 mn à 180° et laisser dans le four éteint 2 mn avant de démouler.
Nos avis sur ces petits biscuits : 

Un bon point pour l’utilisation de l’okara : rien ne se perd.
Pas mauvais, mais ça ne casse pas non plus trois pattes à un canard : j’aurais dû mettre un peu de rhum, et/ou 2 ou 3 gouttes d’HE de citron ou orange.
📌NOUVEL ESSAI : 
avec 2 CS de rhum, quelques gouttes d'amande amère et 3 d'HE de citron, résultat bien plus meilleur ! Là, c'est MIAM.
📌RE NOUVEL ESSAI : avec une poignée de raisins secs + rhum, vanille, citron, c'est le TOP.

Pour mémoire voici ce que je vous ai proposé avec de la noix de coco :
* L’huile de coco maison : ici
J'en avais fait pour ma belle fille, mais depuis peu, j 'en utilise en soin pré-shampoing avec quelques gouttes d'HE d'ylang-ylang.()
* La panure à la noix de coco ou à torréfier et proposer avec du riz, miam, miam !
* Sans oublier la tartinade coco curry, ici : un délice.
Les vrais faux "raffaelo" de la mort qui tue,
La confiture de noix de coco : ici ou .
Le coco punch maison. J'en ai déjà préparé mais pas encore d'article sur le sujet, OUPS
Voili, voilou : J'espère que vous aimez la noix de coco, sinon vous avez dû être saoulé.e par cet article !

Verrine total radis !

Enfin, nous dégustons les premiers radis du jardin, quel plaisir simple, mais gourmand !!
Je ne vais bien évidemment pas vous présenter les radis à la croque au sel, ni le velouté, ni le pesto de fanes, ni les pickles ou les radis rissolés

Cette fois, c’est une VErRinE qui utilise l’entièreté du RADIS.
Fort inévitablement, vous aurez besoin de radis et de quelques autres ingrédients que je détaillerai plus bas, comme d’habitude.
Eplucher et laver les radis. Conserver le vert d’un côté et les radis de l’autre. La recette se fait en deux temps.

   * Déjà la panacotta de fanes de radis :
J’ai fait revenir sans colorer dans une belle cuillerée généreuse d’huile d’olive, les fanes de radis bien essorées, l'oignon de Roscoff émincé finement (Il n’y a pas longtemps que nous sommes rentrés de Bretagne, ICI) et une gousse d’ail écrasée.
J’ai ajouté l’eau, la tablette de bouillon et la crème. Mixer, puis passer au chinois pour une préparation lisse. J’ai ajouté la gélatine bien essorée. Éventuellement, du colorant vert, pour accentuer le côté printanier. Goûter et ajuster l’assaisonnement si besoin.
J’ai versé ma préparation dans 8 verrines, en les calant penchées, en attendant la prise, pour un sympathique coup d’œil !
   La préparation aux radis :
C'est tout simplement le velouté , ICI
(Mixer les radis avec le yaourt et le fromage de chèvre. Assaisonner : sel, poivre, ciboulette, citron. Verser sur la panacotta de fanes quand elle est prise.)

   * Déco du jour : une fleur de ciboulette, un radis et une feuille de menthe.
Servir bien frais, c’est délicieux. On a le croquant de la préparation aux radis et le velouté de la panacotta de fanes.


Avec une autre fournée de petits radis délicieusement croquants du jardin :
Les radis croquants ont été croqués…
Avec les fanes, un

BEURRE manié de FANES 

Fanes lavées et essorées, passées au robot. Ajouter 2 gousses d’ail.
Du beurre (ici 100g) à température ambiante, une pointe de sel.
J’ai disposé sur un papier sulfurisé et remis au frais pour pouvoir lui donner sa forme.
Idéal, froid avec une future dégustation de radis… (me croirez-vous ?) , à laisser fondre tranquillou sur une jardinière de légumes, mais aussi avec des pâtes ou du riz, sans oublier sur du poisson ou de la viande. Bref, goutû et indispensable !
Pour ce soir, tartiné sur une tranchette de saumon fumé, un peu de citron congelé au zesteur et roulé : 
Evidemment, vous pouvez congeler, comme je l’ai fait ici, avec le beurre aux fanes de carottes.
Voili, voilou : seul bémol... C’est pas avec les épluchures de radis que le composteur va se remplir !! 😉

blogger