Je crois que j’ai pris froid, je garde la chambre !

Après quelques essais timides partagés ici et , je tente une nouvelle petite création en chambre à air.
J'ouvre la chambre à air sur toute la longueur. J’ai une belle bande de 6,5 cm de large sur 2,1 m de long. Ensuite, lavage au savon, mais on peut passer à la machine à laver.
J’ai commencé par faire 3 anneaux, les bandes se chevauchent assez largement, pour donner de la rigidité à l’ensemble. Je replie le haut. J’ai cousu avec du mouliné à broder, avec 3 brins.
Pour le fond, des bandes entrecroisées pour plus de tenue. J’ai cranté le tour et cousu sur le fond, puis les bandes entre elles, car ça rebique pas mal !  Comme c’est vraiment moche, même si on ne voit pas trop le dessous, je colle un disque pour cacher la misère. A l'intérieur, un disque de plastique rigide, récup d’un classeur.

Un grand bol pile poil
 au bon diamètre.
C’est vraiment du "travail" expérimental, mode opératoire perfectible, ça c’est sûr !
Je cherche longuement comment la "looker" sympathique : une bande de tissu, agrémentée d’un bouton et d’un gland en chambre à air.
La bande est simplement glissée sur le haut et tient toute seule, ce qui m’arrange bien, car je ne voulais ni la coudre ni la coller. 
Concrètement, j’ai utilisé juste une chambre à air, j’ai encore de quoi faire. Elle peut servir à tellement d’endroits que je ne sais où la mettre.

Et, pour finir le sac de ciment déco que j’ai depuis longtemps, une petite PATOUILLE vite faite, idée aperçue  .
J’ai dessiné les étoiles avec le gabarit précieusement gardé.
J’ai ensuite découpé les formes au cutter dans la mousse d’un ancien matelas de bébé, l’épaisseur est idéale. Je prépare mon mélange et poupougne allègrement la mousse dedans.
Je coule le reste dans une boîte plastique. Reste à laisser sécher 48 H.
Je frotte ensuite doucement pour faire tomber les mini particules de béton.
Et Voilà, c’est fini. Aspect ciment, c'est tout léger.

Voili, voilou : tout aussi utiles que la corbeille en chambre à air, no comment !

Patouillages essentiels avec Grand’Ma apothicaire…

MISE en GARDE

* Je NE suis PAS médecin et je n’ai tout bonnement aucun diplôme de formation médicale. 
* Ce que je vous propose, c’est parce que pour mes proches ou moi, ça convient. 
* Mes popotes n’ont pas de visée thérapeutique, simplement soulager ou savoir ce que j’utilise !
* Je n’ai rien inventé, j’ai consulté de nombreux sites et blogs avant de fabriquer les produits. 
* Dans ma démarche itou, faire vibrer la corde écolo qui est en moi et participer à mon petit niveau à la protection de la planète (projet géantissime, hein !!).

Deux nouveaux produits : 
📌Petit échauffement avec un nouveau DEODORANT
Vous pouvez faire comme moi et consulter l’article très complet par ici.
Depuis plus de 4 ans, je réalise régulièrement le déo solide. Je l’adore, il est efficace, mais laisse parfois des auréoles pas bien belles sur les vêtements… C’est ce qui me chiffonne le plus dans son utilisation.
Voici une version roll-on, rapidement mise en œuvre, sans huile de coco. Une chose est sûre, archi sûre, je ne reviendrai en aucun cas à un déo du commerce.
Il suffit de tout mélanger. Secouez le flacon en maintenant la bille.
   * 1,5 CS de gel ou jus d’aloé véra
   * 1 CC d’hydrolat d’hamamélis ou de verveine
   * 1 CC d’huile de noyau d’abricot (j’ai mis du macérât d’arnica)
   * 6 gouttes d’HE de palmarosa
   * 6 gouttes d’HE de géranium rosat
   * Facultatif : 6 gouttes de conservateur, j’ai choisi le leucidal
ICI, un comparatif de conservateurs pour s’y retrouver et choisir.
La recette préconise une pincée de bicarbonate, je n’ai pas mis.

📌 BAUME du TIGRE, incontournable de la pharmacopée.
Depuis de longues années, nous en utilisons pour apaiser certaines douleurs ou pour contrer les maux de tête. Là encore, j’ai cherché, lu et mis un certain temps avant de me lancer. Je ne voulais pas non plus vous proposer un produit que je n’aurais pas testé plusieurs fois ! C’est fait, je vous présente.
Un peu de lecture pour commencer, c’est .  
J’ai passé commande pour compléter les HE qui me manquaient, je suis maintenant bien achalandée.
J’ai préparé mon matériel : béchers, mini balance de précision indispensable pour peser les HE. Pour les proportions, c’est à la fin !
J’ai trois contenants :
Phase 1 : cire d’abeille et beurre de karité
Phase 2 : macérât huileux d’arnica
Phase 3 : huiles essentielles
J’ai fait fondre au bain marie la cire d’abeille et le beurre de karité.
J’ai laissé tiédir avant d’ajouter le macérât. J’ai terminé par l’ajout des huiles essentielles et mélangé avec un bâtonnet de bois.
Je transvase dans un pot en verre. C’est prêt !
Bien se laver les mains au savon après application : de l’eau ne suffit pas !
Voili, voilou : pour compléter cet article, je vous invite à faire un petit tour à mon sommaire "beauté santé nature" et "écolo-récup", où je partage quelques recettes et idées naturelles et écolo.

Choucroute et chocolat…

Et oui, retour dans la cuisine pour cet article. Je ne vais pas faire durer le SUSPENS trop longtemps, rassurez-vous, je ne vous propose NI une choucroute garnie aux trois chocolats NI des chocolats ganache choucroute...
   * OUF ! Me direz-vous (et je vous comprends !)
   * ALORS, pourquoi ce titre ? 
Tout simplement parce que ce sont les deux produits dont je vais vous parler aujourd’hui et EN PLUSSS, argument imparable, je trouve l’association auditivo-linguistique, tout à fait charmante.

Savez-vous planter les choux ?
 
Chéri, lui, sait et nous en avons récolté quelques-uns au jardin.
Version lactofermentée (). Mes premiers essais (ICI) sont restés sans suite, car nous avions été déçus de la texture et du goût.
*** *** ***
Préparation des choux. Enlever les premières feuilles, réserver.  Couper en 4 et enlever le trognon. Emincer finement, sans laver le chou. Je l’ai fait au couteau.
Verser dans un saladier, ajouter le gros sel, les épices. Brasser plusieurs fois et laisser dégorger au moins 1H. 
Dans un bocal (PROPRE, comme on peut souvent lire dans les recettes, ça me fait toujours beaucoup rire), remplir avec le chou en appuyant un maximum pour combler au maximum les espaces. TASSER au maximum, jusqu’à 2 cm du bord, pour éviter d'éventuels débordements par la suite. (OK, beaucoup de maximum, mais c’est pour que vous compreniez bien)
Recouvrir le dessus avec quelques feuilles prélevées au début, lavées et essuyées. Fermer hermétiquement, laisser 3 jours à température ambiante. Vérifier que le jus couvre les légumes, sinon, ajouter de la saumure et refermer. Attendre mini 3 semaines avant de consommer. Se garde de looonnnngs mois ainsi. Ensuite, plutôt cru, pour préserver toutes les bonnes bactéries développées durant la fermentation.
Cette fois-ci la texture nous convient, le chou reste croquant et goûtu. Attention à l’assaisonnement : il y a déjà du sel. 
Salade chou, pomme, noix, comté…  avec une poupougnette d’huile de noix, excellent !

La (presque) choucroute précuite.
Tasser du chou émincé dans les bocaux ajouter les épices. Fermer et stériliser 1H30. A cuisiner ensuite comme de la choucroute classique, style potée, en tarte ou tourte… à votre idée, donc ! (Merci Nelly 💚) 
A gauche, chou stérilisé, à droite, lacto-fermenté.

CHOCOLATS :
Bien obligée de faire une fournée, PASKE :
   * Il me reste du chocolat blanc
   * J’ai reçu mes moules, donc à tester !
J’ai commencé par préparer du chocolat blond (ICI).
J’ai mélangé simplement en tant pour tant le chocolat fondu au bain marie et la pâte de pralin amandes/ noisettes (achetée, je l’avoue, toute prête chez "MON" fournisseur préféré dans ce domaine).
HOP, dans les moules et laisser durcir.
Démoulage facile,  test gustatif OK, c’est excellent, je suis ravie !
👉Petit bémol : je dois les conserver au frais, donc, à mon avis, avec la pâte de pralin que j'ai, prévoir 60% de  chocolat et 40% de pralin.

Voili, voilou : de quoi composer un repas quasi équilibré. (enfin presque 😂)

Perso, je suis plusss chocolat que choucroute.
Velouté d’artichauts au chocolat blanc :  
Une boîte de fonds d’artichauts à mijoter 10 mn avec 40 cl d’eau, ½ tablette de bouillon. Mixer, ajouter 15 cl de crème, réchauffer et ajouter 4 carrés de chocolats blanc. Vous m’en direz des nouvelles :  subtil, élégant et raffiné... (ICI

Au menu : palette et morceau de bûche !

Aujourd'hui, c'est tout dans la cuisine : des idées déco, des astuces et des mini recettes.
DECO
👉Gardé précieusement après le démontage de palettes pour la table de salon, un cube que j’ai dans un premier temps, simplement poncé. Ce n’est pas du bois de grande qualité, mais j’aime bien quand même. Il est d'ailleurs resté un bon moment tel quel.
Petit moment de creux hier, j’ai enfin concrétisé mon idée d’en faire un dé décoratif : en partie avec les points classiques, en partie en écrivant le chiffre. D’abord au crayon de papier.
Peinture acrylique, "petit petit" reste de noir de fumisterie utilisé pour les bottines (ICI). J’ai gommé les traits de crayon, poncé au 400 et passé de la cire.
Ça, c’est fait.
👉Deuxième activité tout aussi exténuante : les rondins pyrogravés, inspiration orientalo-japonisante, complètement inutiles.
Ils rejoignent mon petit dépotoir présentoir chaise sous la véranda.
ASTUCES
👉Sous l'évier depuis longtemps déjà, mais je ne vous avais encore point montré. Un simple range-documents (de récup, sinon, je n'aurais choisi ni cette couleur, ni cette matière) collé au double face. Bien pratique.
Ça vient compléter les casiers en carton que j'ai toujours sur l'autre porte (ICI) : tout de même depuis presque 5 ans. 
👉Le pain de savon en guise de produit à vaisselle. 
* D'abord un grand MERCI à Martine qui m'a donné une belle barre de savon. Je l'utilise aussi pour la douche et en guise de shampoing.
J'en ai coupé une tranche assez épaisse, que j'ai glissée dans un collant. Je l'attrape plus facilement, je peux le suspendre pour le sécher et il y a même un peu de mousse. Avec l'éponge jute, un duo parfait. Chéri reste à convaincre, mais je ne désespère pas !
👉Très GLAMOUR, les rondelles de vieux collants en guise d'élastique. A retrouver dans l'onglet astuces.
Toujours à portée de main. 

RECETTES

Enfin, pas vraiment des recettes, je ne voudrais pas galvauder ce mot.
👉Une mise en bouche fort sympathique si vous aimez le sucré salé. 
Une tranche de pain d'épices beurrée, du fromage de chèvre, quelques morceaux de noix, une lichette de miel et passé à la poêle, feu moyen et couvert. Je ne vous dis que ça, délicieux ! (Quelques brins de romarin auraient pu compléter, mais il fait tout nuit et trop froid, j'ai PEUR d'aller au jardin )
👉Et comme le miel est de sortie : yaourt grec, miel, graines de pavot et grains de Grenade. Dessert que nous avions goûté à Chypre.
Astuce en prime : vous pouvez congeler les grains de Grenade.
Voili, voilou : c'est tout pour aujourd'hui, mais je suis déjà dans les starting-blocks pour mon prochain article, faut vraiment que je vous aime...💗
blogger