Blanc comme neige !

Désireuse de préparer quelques saucissons au chocolat et autres mendiants pour les fêtes qui approchent, j’avais besoin de meringues. 

Les autres années, j’achetais un paquet, car pas vraiment d’amateur à la maison et "ça m' faisait frifri" d’allumer mon four pour n'en réaliser que quelques unes.
Mais tout ça, c’était avant.
Par hasard, j’ai trouvé une recette sur GOÛT GUEULE… (Je crois que je n’aurai jamais fini de m’émerveiller de cet outil… merveilleux !)
En fouinant un peu, j' en ai vues moultes, ICI, ou LA et encore par ICI en vidéo, chacun ou chacune y allant de son petit conseil…
Du coup, je m’y mets aussi et vais donc vous abreuver de commentaires (Naaan mais, y'a pas de raison quoi !)
Côté ingrédients, pas de stress : 1 blanc d’œuf et du sucre glace. (350 g)
J’y suis tout de même allée de ma pincée de sel et de l'inévitable poupougnette de vanille of course, bien sûr
Quantité de sucre : j’ai eu beau lire et relire, chercher et rechercher : dans cette façon de procéder il faut au minimum 300 g de sucre et parfois jusqu’à 600 g pour UN blanc… Je me suis dit que cela allait être immangeable, mais bête et disciplinée, j’ai continué mon essai.
Bien mélanger les ingrédients. Et c'est là que les choses se corsent. 5 essais à vous narrer.

*** N°1 ***
Dans les moules silicones : ¾ CC, taper le moule pour que la pâte recouvre le fond de l’empreinte, j’ai saupoudré le dessus de pralin.
Cuisson 2 mn à pleine puissance (850 watts). Enfin, quand je dis 2 mn, pas tout à fait, car commençait à se répandre dans la cuisine une odeur de caramel brûlé, sans l'odeur de caramel… Pourtant le dessus avait largement dépassé le haut de l’empreinte et était magnifique.
Démoulage facile, mais creux important en dessous, couleur beige au mieux, marron foncé au pire. C’est pas grave, je recommence !

*** N°2 ***
J’humidifie les alvéoles du moule, même quantité, puis je tapote pour bien répartir la pâte.
Cuisson : 1 mn 20 s à 70% de puissance 
Je sors, essaie de démouler, mais très collant en dessous. Bon an mal an, je démoule en m'aidant d'une petite cuillère, dispose sur une assiette, à l’envers (les meringues, pas l’assiette), et à nouveau 20 s à 70%. Pas de brûlé, mais on dirait des galettes difformes.

*** N°3 ***
Rebelote sur la mise en place avant cuisson. Inutile d'humidifier les moules... (encore une idée perso saugrenue)
Cuisson : 1 mn 30 s à 70% et 20 s à 50%. Résultat plus homogène en hauteur. Pas mal ! 

*** N°4 ***
Tas très espacés disposés sur une assiette.
1 mn 30 s à 50% et 30 s à 70%. Ma préparation s’est étalée sur l’assiette, mais n’est pas du tout cuite, ni gonflée, bien sûr. Peut être Sûrement la faute de l’assiette ! (J'avais pas vu le coup d'une feuille de papier absorbant). Je rapatrie mes pseudos boulettes coulantes et collantes sur du papier sulfurisé et cuis 30 s à 70%
Résultat, je ne vous fait pas de dessin : ultra plat…

*** N°5***
Je retourne à l’idée des moules silicone.
Cuisson 1 mn à 70% et 30 s à 50%.
Je suis particulièrement contente, car il y en a tout de même UNE qui correspond à mes critères : bien gonflée, bien brillante, bien calibrée. Seul hic, je ne peux pas vous dire si elle est bien bonne, sans faire disparaître la seule preuve en ma possession, hi, hi hi !
De haut en bas sur la grille, chaque rangée correspond à un essai. Reste à trouver celle dont je viens de vous parler ! 
Oui, , en bas, dernière rangée, 2ème en partant de la droite... Pas d’essai supplémentaire, je n’ai plus de matière première. 
J’en ai goûté une autre (esthétiquement ratée, j’avais donc l’embarras du choix) : le goût et la texture sont là. Et surprise, ce n’est pas écœurant, malgré la quantité impressionnante de sucre ! Après je savais que l’aspect après cuisson était très aléatoire.
Échec ? Réussite ? Comme je vais les casser pour mes préparations, je suis plutôt contente de cette façon RAPIDE de faire. Je pense aussi que je n'ai pas assez pétri au départ.

Voili, voilou : vous aimez les meringues ?
Vous connaissiez ? 
Vous allez essayer ?

5 commentaires:

  1. Coucou Marie,
    J'adore les meringues et j'ai un numéro deux qui entretient une véritable passion pour elles. Je m'en sors pas mal au four, jamais essayé au micro-ondes. Par contre ta patience pour essayer, réessayer et re-re-re-re-re-re-re-essayer me subjugue ! Moi, il y a longtemps que le plat serait passé par la fenêtre :(
    Gros bizoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Domi,
      Merci pour ton com... Et oui, j'ai essayé plusieurs fois : je ne voulais tout de même pas me laisser avoir par des meringues, le chef à la cuisine, c'st MOA !
      Des bizzz

      Supprimer
  2. Ta ténacité est exemplaire ! Ton soucis de l'expérience sans limite ! bravo ! non je ne ferai pas de petites meringues...

    RépondreSupprimer
  3. Quelle efficacité dans la rapidité ! ... d'accord l'expérience a duré un peu plus longtemps que le temps de passage au micro-ondes. 2 min contre 1h30 au four normal ... ça vaut le coup d' essayer surtout que tu as fait tout ce qu'il fallait pour faciliter la tâche des gourmandes. Bravo et merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Merci pour ton com... Et si tu tentes, j'espère que mes petites expériences te serviront !
      Des biz

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger