Je suis un peu enrobée…

Mais en ces périodes de fêtes, y’a pas que moi, d’abord !
Premiers essais avec la tempéreuse à chocolats
Voici MA tempéreuse, tellement désirée, tant attendue, enfin arrivée !  Je déballe religieusement et lis attentivement les recommandations et mode d'emploi.
Pour aller plus vite (conseils lus sur internet), je fais fondre 300 des 400 g de pistoles de chocolat noir au micro-ondes en vérifiant la température.
52°, c’est parfait.
J’ajoute les 100 g de chocolat réservés, verse mon mélange dans la cuve de la tempéreuse, puis continue à surveiller la descente aux enfers…  J’active le processus en plaçant la cuve sur un bac à glaçons et en mélangeant constamment.
27° : j’installe la cuve dans la tempéreuse et règle celle-ci sur 31°. J’utilise mon thermomètre de cuisson en doublette pour être sûre de la température, car le thermostat de la tempéreuse me semble un peu olé olé. Le chocolat est brillant, fluide, je jubile. 
Je commence par les caramels (J’ai refait une nouvelle fournée) : tremper, récupérer, tapoter, déposer, décorer… 
LA fabuleuse fourchette que Jacques m’a fabriquée est parfaite, absolument parfaite : du vrai matos de pro. Merci  Jacques !
Regardez comme c'est beau, comme ça brille...
Las, au bout de quelques minutes le magnifique brillant de mes caramels devient terne et moche, avec des striures blanchâtres. Ma déception est immense.
Il faudrait que je recommence le processus complet de tempérage, mais je suis dépitée et même pas sûre du résultat.
Je continue donc avec les orangettes.
Il me reste du chocolat et je vais simplement le couler sur une feuille de papier sulfurisé.
Parallèlement, je prépare un petit mélange de cerises confites coupées en 4, pistaches torréfiées en 2, praliné et brisures de meringues.
J’étale mon reste de chocolat à la spatule et couvre de mon mélange. Au moins, on ne verra pas que le chocolat n’est pas brillant !
Pour la présentation, je casse cette pseudo tablettes en gros morceaux irréguliers : ça change !
PPC (piètre petite consolation) : même si le chocolat n’est pas brillant, ces friandises sont délicieuses


Voili, voilou : un jour je l’aurai !

4 commentaires:

  1. Bonjour Marie,
    Tu es déçue et je peux le comprendre, je te redonne mon adresse ne t'en fais pas, car comme tu le dis, ce qui n'est pas toujours beau est très bon, moi je m'en fiche, je prends !!!! J'attends ton colis, merci, merci.
    Bizoux et bonne journée ma chère Marie ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com de gourmande. Les autres gourmands que j'ai vus ces derniers temps ont réagi comme toi, et je n'ai à nouveau plus, de caramels moches mais bons...Qu'à cela ne tienne, je vais retenter, bien sûr !
      Des grosses bises et bon WE. A bientôt.

      Supprimer
  2. Coucou la créatrice dépitée, Sont-ils bons ces caramels ? La beauté et la brillance ne font pas tout ... s'ils sont délicieux tu as réussi les 3/4 de la recette. Je suis certaine que tu ne lâcheras pas l'affaire et que dans peu de temps nous aurons, nous les addicts de ton blog, la version toute brillante de cette gourmandise.Joyeux lendemain de Noël et haut les cœurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com... Et oui, tu as raison, je ne vais pas me laisser abattre par une tempéreuse ! Je vais renouveler mes essais. Bon WE. Des biz

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger