Le tube de l’année, c’est maintenant !

J’ai -enfin, j’avais- dans mon coin bureau ordi, une lampe en forme d’ampoule que j’aimais particulièrement, un peu dans ce genre …
Je dis un peu, car je ne l’avais pas photographiée.
Et puis, je l’ai malencontreusement fait tomber sans faire exprès et évidemment cassée ! 


Je sors le balai pour ramasser les morceaux. Tout à ma tâche, je laisse mon esprit créatif vagabonder en me disant que c'est, tout compte fait, plutôt sympa. Je m'explique : 
Passé l'incommensurable chagrin, c'est l'opportunité de lancer une tite custo, histoire de faire du neuf avec du vieux qui l'emporte.
* OPTION 1
Juste remplacer l’ampoule par un globe, mais trop facile, hein ! Et puis, c'est PAS de la custo.
* OPTION 2
Farfouillages dans le garage : ressorts de fauteuil et mi bas…
Peu inspirée, je bidouille pendant une heure. Je vous montre, mais on dirait un présentoir à chaussette de contention dans la vitrine d’un magasin médical du siècle dernier. Allumée passe encore, mais éteinte, ohla ! Et je m’aperçois que le socle est un peu cabossé.
Inutile de persister dans l’erreur, faut que je trouve un autre concept.
* OPTION 3
Re-farfouillages dans le garage : cette fois, je reviens avec du polyphane. Dans un tiroir, c’est un chemin de table en genre de mailles irrégulières qui m’attire.
Les doigts me chatouillent, c'est plutôt bon signe, même si Chéri, particulièrement silencieux, semble trèèèès dubitatif. Et quand Chéri est trèèèès dubitatif, c'est qu'il doute très fort du résultat. A vrai dire, si j'étais à sa place, je serais comme lui ! (mais z'êtes pas obligé de lui répéter... )
Je mesure le périmètre du socle et coupe un rectangle. La hauteur sera de 30 cm (largeur du chemin de table). Je place une première épaisseur sur la partie adhésive du polyphane.
Pour donner plus de relief visuel, je prépare d’autres bandes, mais je dois les coller au vernis colle.
Une petite encoche pour le passage du fil électrique.
Je ferme mon cylindre et le maintiens avec un filet de colle chaude. Je colle aussi la base du cylindre sur le socle. Ficelle de cuisine entourée et nouée par endroits. Pour terminer un ruban de velours en haut et en bas, fixé au pistolet à colle.
Et voilà le travail ! Eteint, c’est pas moche… Allumée, c’est pas moche non plus !




Voili, voilou : lumière douce et tamisée garantie.
Je profite de cet article pour créer une nouvelle rubrique sur mon blog, "LUMIERES"... pour regrouper toutes les idées lumineuses que j'ai pu avoir... ! 

8 commentaires:

  1. Ton bas de contention m'a bien fait rire! Ton résultat définitif prouve qu'il ne faut lamais douter ! J'ai un projet similaire avec un tube de près d'1,50m, je vaiz cogiter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com. Et, honnêtement, sur un long tube, je pense que l'effet devrait être plutôt sympa!
      A bientôt.

      Supprimer
  2. Résultat réussi ! Bon je comprends l'ambiance dubitative qui règne, je la ressent régulièrement... Bref ce matériaux résiste-t-il à la chaleur éventuelle de l'ampoule, gare au réchauffement et à la sécurité, hein ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com. Et à ta question sécurité et "réchauffement" : le polyphane est un genre de plastique rigide, résistant bien à la chaleur et souvent utilisé dans la confection d'abat jour : donc, exprès fait pour ! Voilà, tu sais tout ! Biz

      Supprimer
  3. Bravo ! c'est pas que je m'incline, mais tu es une PRO !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Re,
      Ah, tu verras, tu verras... quand tu auras mon (grand) âge, tu en sauras autant que moi ! ;-))
      Biz

      Supprimer
  4. Bonjour Marie,
    Alors là bluffant ! Quand j'ai vu la casse, le premier essai, tu parles de "dubitatif", qui ne le serait pas en te lisant. Mais tu as su, comme d'habitude, t'en sortir haut la main. C'est très réussi et joli ! Cela remplace avantageusement la lampe du début. Très bien, tu commences fort l'année ;-)
    Gros bizoux

    RépondreSupprimer
  5. Que la lumière soit et le lumière fut ... et c'est le cas ici même ! Quand ton imagination se met en route ... on transpire avec toi mais on ne doute pas que le résultat sera à la hauteur des litres de sueur répandus. Bien belle réussite !

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger