C'est la tuile !


Qu’elles soient salées ou sucrées, ces quelques "recettes" ont un point commun : simplissimes de chez fastoche. J’ai d’ailleurs presque honte d’employer le mot recette et j’aurai passé plus de temps pour préparer ce message et faire les photos que pour les réaliser.
Attention cependant, ces tuiles nous font payer leur simplicité par une note calorique salée (même les sucrées, si, si).

Version salée : 
Au parmesan, cuisson au micro ondes
Disposer des petits tas d’environ 2 mm d’épaisseur, 2 mn à pleine puissance. Décoller de suite pour mettre en forme ou laisser refroidir à plat.
J'ai essayé nature, avec des pignons de pin grillés et concassés, des amandes effilées et grillées, aux herbes de Provence et gomasio.
Pour le goût, voici un avis particulièrement éclairé, puisque c'est le mien... De gauche à droite : cuillères parmesan et amandes effilées, c'est ok ; herbes de Provence et gomasio, ok itou ; avec des pignons, déçue, pas terrible ; nature : ok.

Version sucrée :
Au carambar : couper les carambar en morceaux (je les ai coupés en 7). Les disposer (5 morceaux à chaque fois) sur la plaque de cuisson et enfourner pour 10 mn à 170°.
Le carambar fond, s’étale et poupougne (là, ça veut dire bouillonne), sortir du four. Décoller et placer sur le rouleau à pâtisserie pour donner la forme ou laisser refroidir à plat.
Les tuiles sont très fragiles. On peut les casser en morceaux pour une déco originale : quelques éclats sur assiette ou piqués dans un dessert, pour donner du volume. Ça colle un peu aux dents, normal, c’est du carambar !
Déposer 3/4 CC de crème de marron sur du papier sulfurisé, ou plaque silicone. Étaler sur 1 mm d' épaisseur. Ne pas  trop serrer sur la plaque.
Enfourner pour 10 mn environ, thermostat 170°. Laisser refroidir sur une grille ou mettre en forme.
Ou 1 mn 30 à 2 mn, puissance maxi au micro ondes sur papier sulfurisé.   

Oups, désolée... Je n'ai sauvé que cette photo ! Avec sa copine, la tuile au carambar.
Voili, voilou : quand je vous disais que c'était facile ! 

1 commentaire:

  1. Quand je pense que j'ai laissé passer ces tuiles au Carambar...

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger