Couleur menthe à l'eau...

* Inévitablementje vous propose d’écouter ceci
* Forcément vous comprenez que je vais vous parler soit de couleur, soit de menthe, soit d’eau…
* Perspicacement, vous allez déduire l’objet de cet article…

         FEUILLES 
        DE MENTHE 
     CRISTALLISEES


Rien de plus simple,
un vrai jeu d'enfant…


Cette année, j'ai planté un pied de menthe dans le jardin et à ma grande joie, il s'est bien développé. (fô dire, inutile que je vous mente, que je lui parle régulièrement et le complimente)
Munie d'une paire de ciseaux, je prélève les tiges de mante menthe, religieusementLaver et sécher les plus belles feuilles. (Complètement sans gène, j’ai aussi prélevé quelques toupets, hi, hi...)
Je prépare les autres ingrédients, un blanc d'oeuf et du sucre.
Je passe au pinceau, du blanc d'oeuf  légèrement battu des 2 côtés de chaque feuille.
Voici DEJA la dernière étape : avec une petite cuillère, saupoudrer de sucre (semoule, ou cristallisé) et déposer sur un papier sulfurisé ou sur une grille.
Je laisse sécher environ 24 H, en retournant une fois. Les feuilles sont devenues dures, et cassantes. A garder dans un pot  hermétique.
Bon, c’est bien joli, mais c’est pour quoi faire ?
* Croquez cette douceur charmante, n’ayez pas peur, c’est parfumé et craquant à souhait !!
* Je m’en sers pour décorer un gâteau, une assiette à dessert, pour déposer sur une glace ou une salade de fruits (avec des fraises… Quel régal ! Mais attention au dernier moment, sinon, cela ramollit).
* Pour les amateurs, tremper dans du chocolat noir.
Petite digression : sur le même principe, j’avais fait des pétales de roses très parfumées (de mon jardin) avec LA panacotta à l’avocat… Je ne vous dis que ça !!

Comme c’est la première fois que j’en ai autant, je vous propose :
* Le plus simplement du monde, quelques  feuilles dans de l’eau pétillante : ici, on est aux premières loges, puisqu’installés à côté de Saint Galmier, source Badoit…
* Penser aussi aux glaçons à la menthe, ultra rafraîchissants et, sans faire l’apologie de l’alcool, je dis "vive le mojito !"

* Macérées dans l’huile : hacher les feuilles et les mettre dans de l’huile. Oublier une ou deux semaines, puis filtrer. 
Cette huile agrémente de façon originale salades et taboulés.

* Séchée en bouquets suspendus tête en bas. A garder dans un bocal hermétique, à l'abri de la lumière. Pour une délicieuse infusion calmante, cet hiver au coin du feu. Et avec un sucre parfumé maison, divin, sans aucun doute. (cannelle et vanille, miam ! )


Je laisse pour une autre fois (peut être même la saint Glinglin... ) la sauce à la menthe pour accompagner le gigot d'agneau comme les anglais, ou encore la gelée de menthe, peu prisées sous les latitudes de ma maison.



Voili, voilou : au risque de paraître véhémente, je vous invite à tester cette recette démente... 

4 commentaires:

  1. Combien de temps peut-on conserver ces délicieuses feuilles de menthe?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Bienvenue sur mon blog...
      Pour la conservation, je ne sais pas trop répondre... Nous les avons croquées très vite ! Par contre, lorsque j'avais fait des pétales de rose, je les ai gardés 10 mois, dans une boîte métallique, mais ils avaient perdu un peu de leur parfum !
      A bientôt, par ici.

      Supprimer
  2. Une vague de fraîcheur parfumée dans un verre d'eau-qui-pique ! Impeccable pour aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour toutes ces façons de consommer la menthe. Moi, qui aimes le thé vert à la menthe me voici bien informée pour en boire de bonnes tasses cet hiver grâce à tes astuces.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger