T’ELMER... tel fils…

Voici Elmer... 
Vous le (re)connaissez ?
Dans la série des éléphants, voici un autre spécimen, mais plus cousin de Dumbo que d'Elmer...
  
     *** *** *** *** ***
Puisque je suis dans les présentations, voici la terre utilisée, peu chamottée, c'est-à-dire assez lisse, facile à travailler, quoique parfois un peu trop humide au départ.
Je prépare le corps et la tête. Pour cela je fais comme une boule de neige, je coupe en deux, évide, recolle les 2 parties en hachurant les morceaux, puis en lissant la jointure. Un trou est fait pour laisser passer l’air, sinon, risque d'éclatement à la cuisson.
Je prépare ensuite les oreilles.
"Collage" à la barbotine.
Pour les pattes, 4 petites boules de pâtes collées à la barbotine.
Le plus gros est fait, mais j’y passe tout de même du temps, vu mes capacités  en modelage...
*** *** *** *** ***
Je lisse, laisse sécher, jusqu’à la première cuisson. Bon, là, ça a largement eu le temps de sécher, car je l'ai modelé avant les grandes vacances...
Pour info : la cuisson du biscuit (première cuisson) se fait au four électrique, en 6 à 7 H, avec des paliers de température à respecter, le tout pour arriver entre 1020 et 1050°. C’est Corinne qui s’en charge.
Je décide de ne pas faire d’émaillage, ni électrique, ni raku. Je ponce rapidement au papier de verre fin (220). Ce sera un peu de triche avec mes bombes de peinture noire et alu galva, utilisées dernièrement.
Reste à sortir un pinceau fin pour les yeux : je vais essayer de lui donner l'air intelligent... Réussi, hein ?
Une ombre de cire mate pour renforcer le proverbe bien connu "avoir la peau douce comme celle d'un éléphant"... Du coup, il est terminé !





Voili, voilou : tout compte fait, je vais peut être le garder pour moi... Qu'en penses tu Anto ?

8 commentaires:

  1. L'air intelligent, il y en a qu'un qui l'a à la maison !

    RépondreSupprimer
  2. Tout mignon cet éléphant mais on dirait qu'il attend sa maman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et si une fleurette ou une coccinelle pouvait expliquer ce regard...

      Supprimer
    2. ce petit éléphant m'a donné la nostalgie du baobab que je suis retournée voir... ah cette partie supérieure si marsienne que je garde en espoir...

      Supprimer
    3. Coucou,
      L'espoir fait vivre, tout le monde sait... Longue vie à toi... Biz (Désolée, mais pour l'instant, pas encore marre du baobab)

      Supprimer
  3. Il n'a pas l'air d'être très intelligent, mais il est super chouchou !

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique! Elégant, intelligent, Il attend son cousin l'éléphant rose...

    RépondreSupprimer
  5. L'aspect de sa robe grise cirée brillante lui va à merveille. Ses gros yeux ronds en disent long sur l' admiration sans borne qu'il porte, à juste titre, à sa conceptrice. Aura-t-il des petits frères ou des petites sœurs ?

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger