Voir la vie en ROSE…

* Avec un titre comme celui-ci, ce lien musical est bien sûr, évidemment, totalement incontournable.
* Et puis, il y a aussi ce livre pour enfant.

Deux TRÈS GROS INDICES pour la présentation de ce qui suit.

Tout a commencé le matin d'un beau jour de l'an 16, en allant faire quelques emplettes chez mon ami Edouard. 
De temps en temps et lorsque j’ai un peu de temps devant moi, j'aime fureter dans les rayons à la recherche de produits nouveaux.

J’ai ainsi acheté de la...
PÂTE A TARTINER AUX PRALINES ROSES
Avec sa magnifique couleur qui donne bonne mine rien que de regarder le pot, j’ai eu de suite envie : 
     * de goûter (miam, miam)
     * de faire goûter (Chéri : miam, miam)
     * de faire moi-même.
D’autant qu’en cherchant un peu, j'ai trouvé ici, une recette simplissime de Fastoche, un de mes potes préférés en cuisine.
Je fais la recette de feignasse avec des pralines du commerce. Concassées grossièrement au marteau, (encore plus super feignasse rapide, les acheter déjà concassées) mélangées avec le même poids de crème fraîche allégée. Je surveille la température jusqu’à 115°, ajoute 2 gouttes d’amande amère et une mini poupougnette de vanille.
C’est tout et c’est prêt.
Malgré la couleur très girly, je peux vous dire qu’elle n’est pas réservée exclusivement aux filles !
J’en ai garni des tartelettes de pâte brisée (ou sablée) cuite à blanc, pour déguster avec le café, après avoir goûté cette merveille de calories sur les hanches, le popotin et les bajoues chez ma copine Clo. Vraiment pas mal
Sur la brioche du matin, c’est Chéri qui a "patatartiné" et s'est régalé : vraiment pas mal non plus
J’ai aussi testé avec de la faisselle et quelques fruits frais du jardin (framboises et fraises) c’est vraiment pas mal non plus...

Après, j’ai un peu détaillé ce qui était noté sur les paquets de pralines.
Déjà, c’est pas toujours des amandes d’amandier… mais des amandons d’abricots ! Ensuite, même avec des amandes d’amandier, 15% d’amandes, ça fait encore beaucoup de sucre à mon goût.
Donc, dans un élan de "je suis capable de faire", je me lance dans la fabrication de MES pralines roses. J'ai suivi la recette et le procédé par ici. En tout cas, pas besoin de beaucoup d'ingrédients.
J’ai utilisé 200 g d’amandes non mondées que j’ai torréfiées au four à 160° pendant 10 mn. J’ai préparé 200 g de sucre en poudre avec vanille, colorant rouge et 50 ml d’eau. J’ai laissé fondre, sans toucher et atteindre la température de 115°.
Hors du feu, j'ai versé les amandes tièdes en remuant. Le sucre masse, cristallise et commence à entourer les amandes. Je remets sur feu assez vif, 2 mn, en remuant énergiquement pour une première caramélisation.
Je verse sur une feuille de papier sulfurisé et détache les amandes à la spatule (c’est chaud !!)
Ensuite je récupère le sucre qui n’a pas adhéré : 70 g . Je remets dans la casserole avec 30 g de sucre, 10 ml d’eau et 2 gouttes de colorant rouge. J'ajoute les amandes et chauffe doucement en remuant régulièrement, puis, lorsque le sucre commence à fondre, tout le temps, pour bien enrober les amandes. Verser sur un papier sulfurisé et laisser refroidir. Séparer les pralines.
Voici le résultat.
Difficile d’enrober complètement les amandes… L’enrobage est moins épais, le sucre est moins dur que dans les pralines achetées.
Je ne suis pas une spécialiste des pralines roses, mais les miennes à moi ont vraiment un bon goût d’amande… A grignoter, elles sont délicieuses !
Je vais bientôt pouvoir tenter avec les noisettes du jardin ou des cacahuètes, mais sans colorant.
Encore une vidéo  si vous voulez donner un aspect brillant aux pralines, ici.

Voili, voilou : attention à ces petites gourmandises trèèèès addictives (si, si !!) 



10 commentaires:

  1. Coucou Marie,
    Mais te voilà fin prête pour faire des paniers cadeau en guise de présents pour Noël !!!!
    Dis donc, c'est joli rose, mais moi j'aime le bleu, je verrai bien tout cela bleu ;-) Moins appétissant tu penses ? Pff, bien sucré tout passe, non ?
    Bonne journée et gros bizouxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Pour les paniers gourmands, va falloir que j'en refasse...
      Question couleur : si tu as l'occasion d'en déguster, tu fermes les yeux et tu verras, ça fait tout pareil que des pralines de schtroumpf ! Bizzz

      Supprimer
  2. Oh là là, j'aimerai bien être addict car c'est que j'aurai pu y goûter !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commentaire de gourmande... Rien d'autre à ajouter !! ;-D

      Supprimer
  3. PS : hormis par l'ajout du colorant, mais pourquoi sont-elles roses, historiquement quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Re,
      Je ne sais pas pourquoi elles sont de cette couleur ! En tout cas, ça m'a bien arrangé pour le titre de mon article ! Biz

      Supprimer
  4. Ça y est, j'ai une nouvelle addiction !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Je suis bien contente que tu aimes, tu es ma victime préférée de mes essais... Biz

      Supprimer
  5. Ce qu'il y a de bien avec ton blog c'est que l'on apprend toujours quelque chose de nouveau (pour moi !!!). Je connaissais les pralines roses mais pas l'utilisation de l'amandon d'abricot que je croyais toxique mais wiki m'a renseigné et je pensais bien que tu n'allais pas empoisonner ton Chéri ! C'est un joli plateau gourmand que tu nous présentes là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marijo,
      Merci de ta visite et de ton com. Pour les amandons, je ne savais pas non plus... C'est en lisant l'étiquette que j'ai découvert... Et bien sûr, l'amandon d'abricot est BEAUCOUP moins cher que les amandes... Bref, une fois de plus, il faut être vigilent. Des bizatoi.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger