Une idée qui m’a emballée !

Dans ma quête du Graal du zéro déchet… ou en tout cas du moins possible, petit à petit je m’y mets, cherche et trouve ! 
Je vous propose de réaliser un tissu protecteur imperméable ET réutilisable pour les aliments, en remplacement du film plastique étirable… D'autant que si vous êtes normalement constituée, comme moi, cela m’étonnerait bien que vous ne pestiez pas régulièrement contre ce dernier... qui se colle sur lui-même, se découpe mal, etc !

J’en ai aperçu du "tout fait", mais à 8€ pièce, ça vaut le coup de se bouger les fesses pour le faire soi-même ! J’ai vu des vidéos, comme ici, et lu plusieurs articles comme .
Voici ce qu’il vous faut : du tissu de coton assez fin, de la cire d’abeille et une feuille de papier sulfurisé.
Evidemment, les puristes pourront me reprocher d’utiliser du papier sulfurisé… A décharge, je le garde pour renouveler l’expérience et avoir ainsi une série de ces tissus. (ET TOC)

Quelques minutes suffisent à cette fabrication simplissime.
Déposer le papier sulfurisé dans la lèche frite du four, puis le tissu choisi (propre et repassé).
Pour mon carré qui mesurent environ 30 cm de côté, j’ai réparti un peu moins de 10 g de pastilles de cire d’abeille. (de chez Aroma Zone).
* Glisser dans le four à faible température (entre 80 et 90°).  
* Patienter 6 à 7 mn. Les pastilles fondent et imprègnent le tissu. 
* Porte du four ouverte, avec le dos d’une cuillère, j’ai bien lissé pour qu’il y ait de la cire partout.
Dès la sortie du four, décoller le tissu du papier sulfurisé. Il va se rigidifier en quelques instants.
Dans l’envie de vous montrer rapidement, j’ai laissé les bords tels quels… J’aurais pu faire, avant, un petit zig-zag à la machine (éviter un ourlet, trop épais) ou couper aux ciseaux cranteurs. Du coup, je le fais maintenant et j' arrondis aussi un peu les angles. Pour le ranger, on peut le plier.
Impec en couvre récipient… Très rapidement, la chaleur des mains, suffit à faire adhérer le tissu sur le support. La preuve !
Et puis aussi, super pour emballer un fruit entamé, un reste de pain ou un goûter, transporter un sandwich, préserver un fromage… comme couvercle de yaourt maison ou d'un petit reste...
Par contre, NE PAS utiliser avec la viande et la charcuterie afin d'éliminer tout risque de contaminations. 

ENTRETIEN : 
Le tissu se lave EXCLUSIVEMENT à l’eau froide avec un peu de produit à vaisselle. (pas d’eau chaude, pas de machine à laver).
Si votre tissu s'abîme : fer à repasser entre deux feuilles de papier sulfurisé ou au four avec quelques nouvelles pastilles de cire. 

Des astuces :
Inutile d’allumer le four exprès… profiter de la fin de cuisson d’un plat par exemple.
Et pour sa fin de vie : à découper en lanières pour servir d’allume feu dans la cheminée.

Voili, voilou : je ne sais pas vous, mais perso, je suis entièrement convaincue (et j'espère ASSEZ convaincante pour que vous fassiez l'expérience !)

10 commentaires:

  1. Une idée qui m'interpelle depuis que je la vois circuler sur les réseaux. C'est vrai que tu es convaincante mais en m^me temps je ne peste jamais contre mon rouleau de film !! Pourtant je ne crois pas avoir qu'un seul bras !! lol !
    A méditer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou,
      C'est plus le côté "écolo" qui me fait tenter l'expérience... Ras le bol d'acheter des choses à usage unique qui, de plus, polluent la planète. après, je garde toujours le film plastique, mais j'essaie au moins d'en réduire l'usage. Des biz

      Supprimer
  2. Coucou Marie,
    Ouais ...
    Pas mon truc, j'attends de voir les conséquences sur la prolifération de microbes...
    Bien que lavé par tes mimines proprettes, je ne me sens pas du tout sur ce coup là, tout comme Tic tics....
    Désolée mais je n'adhère pas :(
    Là, je m’apprête à aller écouter une conférence sur le remplacement écologique des pesticides pour jardin et cela me parle beaucoup plus, vois tu.
    Mille bizzzzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou à toi,
      Pour éviter la prolifération de microbes et autres indésirables, je m'en sers principalement en couvre récipient, ou alors pour emballer du pain, des viennoiseries, ce genre de choses... Car tu imagines bien que je n'ai pas envie de m'intoxiquer. (Que deviendrait mon blog, hi, hi, hi !) :-D
      Ta conférence était sûrement intéressante et constructive, j'espère que la salle était pleine à craquer.
      Des biz

      Supprimer
  3. De la naissance à la fin de vie dans les flammes ... quelle leçon pour tous les utilisateurs du "prêt à jeter" ! Pour ma part j'utilise très peu le film étirable : les bons vieux couvercles, le sac en tissu à transporter les desserts le remplacent très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as une longueur d'avance sur moi... et c'est tant mieux !

      Supprimer
  4. Moi je suis convaincue, même si je réfléchie à devoir râper des bougies car je n'ai pas de pastilles de cire (lol car les bougies ne sont pas uniquement composées de cire)... Mais en quoi cela serait-il nocif ? "la cire d'abeille "naturelle" est utilisée en filmogène dans des baumes à lèvres et aussi dans l'alimentaire sous le pseudo "E901" en pâtisserie pour le glaçage voire dans des fromages" peut-on lire sur le net. Alors, y a t-il un risque, lequel ?! celui de l'imprimé du tissus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super si tu es convaincue... Reste à investir dans des pastilles de cire d'abeille, car je ne doute pas que tu aies de jolis coupons de coton dans tes stocks. Merci de ta visite et à bientôt.

      Supprimer
  5. Voici une idée originale, Bravo Marie.
    Il faut simplement veiller à ne pas mettre de produit nocif dans le four et à bien protéger sa plaque de cuisson. Sinon la toile pourrait se coller sur le lèche-frites.
    A essayer pour les curieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvain et merci de ce petit complément d'information. A essayer, bien sûr, mais PAS QUE pour les curieux.Je vais bientôt en faire de petits formats pour couvrir mes pots de yaourts maison.
      Amitiés.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger