Un article VACHEMENT bien, vous allez voir !

Il fut un temps où je faisais régulièrement des yaourts. Nature ou agrémentés de confitures, c’était le rituel de notre petit déjeuner. Puis, "on" n’en a plus eu envie, donc  j’ai arrêté et donné ma yaourtière.
Puis, à nouveau tentés de consommer encore plus du "fait maison", d’autant que j’ai plein de bonnes confitures parfumées et savoureuses… mais plus de yaourtière !
Voilà pourquoi j’ai testé (ce que je voulais faire depuis longtemps d’ailleurs) une, non, DEUX autres façons de procéder pour des 

YAOURTS SANS YAOURTIÈRE

Ingrédients sans surprise : 1 L de lait entier, un yaourt pour ensemencer et pour plus d’onctuosité, 3 CS de lait en poudre…
Préchauffer le four à 50° et y glisser un plat rempli d’eau chaude… OU, plus malin et plus écolo, profiter de la fin de cuisson d’un plat.
Je chauffe le lait entre 45 et 50°...
et verse doucement sur le mélange yaourt et lait en poudre.
Reste à remplir les pots. Je les place dans le plat, couvre et ajoute un linge… HOP, dans le four éteint pendant 8 heures.
Belle consistance, douceur crémeuse en bouche, extra quoi !!  Alors, même si vous n’avez pas de yaourtière, à vous les yaourts maison à déguster à tout moment de la journée.
Et de jolis couvercles en tissu à la cire d’abeille, comme ICI !
Pour aromatiser, l‘irremplaçable vanille, du miel… mais aussi 2 ou 3 gouttes d’huiles essentielles d'orange ou citron, du zeste râpé (comme celui que j’ai toujours en réserve, ICI). Pourquoi pas du café soluble, ou avec un bon cacao en poudre. Laisser l’imagination faire son œuvre ou jeter un coup d’œil par ici. N’oubliez pas d’en garder un, nature, pour la prochaine fournée.

Autre technique dans la cocotte-minute : préchauffer avec 2 verres d’eau, puis éteindre.  Les yaourts sont disposés directement au fond de la cocotte.
Je recouvre d’un papier alu pour éviter la condensation dans les pots.
Je ferme la cocotte et l’emmaillote d'une serviette éponge épaisse. Là encore 8H sans ouvrir.
Pour des yaourts encore plus gourmands, remplacer environ 30% de lait par de la crème… WAOUH ! Quel délice, du velours...
Même joie et bonheur après ce laps de temps. Résultat équivalent au four. Et une activité ludique à faire avec des enfants (Désolée, c'est mon côté vieille instit qui ressort encore de temps en temps, hi, hi, hi)
Voili, voilou : je regrette d’autant moins la yaourtière.                  

4 commentaires:

  1. Coucou Marie,
    C'est bien vrai ça !
    Les yaourts maison yapa mieux ;-)
    Gros bisoussssss

    RépondreSupprimer
  2. Ces 2 techniques fonctionnent très bien. Placer l'étuve proche d'une fenêtre ensoleillée aussi (à condition de choisir un jour de soleil). Mais on perd quand même en facilité par rapport à une yaourtière. Question de volonté et de disponibilité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Chris,
      J'adore le "yaourtophile convaincu" : nous voilà au moins deux... Perso, j'ai maintenant plus de temps qu'avant, puisque je suis en retraite (mais bien occupée !!) Et je viens de faire 2 nouveaux adeptes des yaourts-cocotte, c'est super ! Merci de cette visite et à bientôt, j'espère.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger