Certains ont de la veine, j’en suis soufflée…

C’est chez DAME CLO que nous avons découvertdégusté et apprécié ce dessert.
Une vrai mère poule : 
Très GENTIMENT, elle m’a donné la recette et même une partie des ingrédients, merci Clo. A mon tour de la réaliser pour un repas de famille et de vous faire partager le

SouFFLé à la VERveiNE 

Peu d'ingrédients : 
Tapisser le fond des ramequins avec les biscuits cuiller. J’en ai mis un et demi par ramequin. Imbiber les biscuits avec la liqueur de verveine : environ 2,5 CC par verrine.

Ensuite prévoir 3 saladiers :
Au batteur électrique les jaunes avec le sucre en poudre en mélange mousseux, puis ajouter le reste de liqueur.
La crème montée en chantilly avec la moitié du sucre glace.
Les blancs d’œufs en neige très ferme avec le reste du sucre glace. J’ai ajouté le colorant dans les blancs.
Mélanger la chantilly aux jaunes, terminer par les blancs. Verser l’appareil sur les biscuits et réfrigérer.
Et plusieurs façons de déguster :
     * Version mousse : minimum 4 heures au frais.
     * Version glacée : minimum 12 heures au congel.
Avec les proportions indiquées, j’ai réalisé 8 ramequins de 8 cm de diamètre. Il est resté une très grande quantité de mousse que nous avons dégustée simplement rafraîchie, sans fond de biscuit.
Attention : sous sa légèreté apparente, ce dessert est assez riche, mais TELLEMENT bon qu’on en mangerait sur la tête d’un galeux comme dirait ma copine !
Pour le chichi des grands jours : un spaghetti frit (ICI), une jolie feuille en pâte d’amandes maison (ICI
et un éclat de meringue au micro-ondes (ICI). J’ai RE-tenté l’expérience : des boulettes (environ 1,5 cm de diamètre), disposées par 6 sur un papier absorbant, sur la périphérie d’une assiette. 1 mn 20 à pleine puissance, et le tour est joué ! Résultat en images :
Bien espacer les billes...
Beaucoup, beaucoup mieux, même si les meringues sont très friables.
C'est ce qu'il fallait pour terminer le ramequin. Beau succès visuel.
Un véritable moment de gourmandise et une grande finesse de goût.
Voili, voilou : nous nous sommes vraiment régalés. Encore merci à toi Clo.
Dans le champ des possibles :
   * Utiliser des cercles de présentation pour pouvoir démouler sur assiette.
  * Décor : petite touche de coulis de chocolat, de fruits rouges, quelques amandes effilées ou éclats de pistache.
   * Un soufflé au grand marnier,  colorant rouge et jaune pour un bel orangé, filaments d’écorces d’orange confites, amandes effilées, gavottes émiettées, etc.
   * Une mousse glacée au  rhum, vanille, rhum arrangé… raisins secs et fruits confits, cannelle, sur un fond de spéculoos ou palets bretons, blablabla, blablabla.

!!! BREF, A DÉCLINER DE MILLE et UNE FAÇONS !!!

Ingrédients et  proportions : ce que j’ai fait ou modifié, en orange.
   - 10 biscuits cuiller (1 et demi au fond de chaque verrine)
   - 5 œufs (4 œufs et un blanc)
   - 10 cl de liqueur de verveine du Velay
   - quelques gouttes de colorant vert (facultatif)
   - 20 cl de crème entière liquide
   - 75 g de sucre en poudre (60g)
   - 80 g de sucre glace (60 g)
ASTUCE : je n’achète plus de sucre glace, je passe du sucre semoule au moulin à café.

2 commentaires:

  1. Dessert qui à l'air très léger... que j'en mangerais ! Mais je n'aime pas la verveine ;( alors déclinons, déclinons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'imagine que tu pencherais sur la version rhum... Des biz

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger