Certains ont de la chance, de la veine, du pot… Moi, c’est du bol !


J’ai rapporté de chez mes parents quelques pièces de vaisselle, dont ce BOL que j’hésite d’ailleurs à nommer ainsi, car de belle taille, mais je NE me vois PAS non plus l’appeler saladier, car je le juge un tantinet trop petit pour cette dénomination, quoique vous pourriez me rétorquer qu’il y a de grands bols et de petits saladiers.

Trêve de plaisanterie, ce modèle (SALABOL ???) m’a donc tapé dans l’œil, et je me suis de suite IMagiNéE que je pourrais m’entraîner à le customiser en faisant (ENFIN) autre chose que des cœurs et des points.
Claudine m’a (TRÈS) gentiment prêté des feutres spéciaux pour la porcelaine. Une belle palette de couleurs. Merci Clo.
Après de longues tergiversations avec mon moi intérieur et quelques essais, je m’oriente, à l’insu de mon plein gré, sur du vert… et des cœurs. Pour l'ORiGinaLité, c’est raté, mais ça me plaît et j’assume, comme on dit ! Je les dispose au gré de ma fantaisie.
Le pied blanc me chipote un peu et, ne voulant pas abuser des cœurs, je me décide pour ces magnifiques points Z’et pois. C’est tout moi, ça, (même pas peur), je reste irrémédiablement (indécrotablement ?)  artiste en devenir.
Pour ne point gâcher CE beau travail, je m’arrête, non sans avoir tenté d’autres petits graffitis par-ci, par-là. Je me suis dépêchée de les effacer, tant qu’il était encore temps. Reste la cuisson, 30 mn à 160° et laisser refroidir dans le four. Comme ce n’est ni tout à fait un bol et pas vraiment un saladier, je viens de le reconvertir en VASE
*** ****** *** *** 
J’ai aussi rapporté une très jolie théière en argent. Elle était pas mal encrassée et s’est fait passée, dans un premier temps,  pour de l’étain.
Pour la nettoyer : emmaillotée dans du papier d’alu, un grand bain d’eau bouillante. Ensuite passage à la brosse à dents avec pierre à récurer maison et poudre de coquilles d’œufs.
J’ai glissé un pot rempli d’eau et quelques fleurs glanées au jardin : hortensias, rose, marguerites et prêle du Japon. Je peux ainsi l’exposer, car elle est vraiment gracieuse et son galbe est parfait, j‘adore !
Voili, voilou : bientôt d'autres pièces à vous montrer...

6 commentaires:

  1. Coucou Marie,
    Je suis envieuse de ces magnifiques pièces que tu as récupérées. Et ton originalité dans les cœurs me rassure, finalement tu ne changes pas, cela fait du bien ;-)
    Bon dimanche au soleil et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      C'est vrai que la théière est superbe naturellement, Quant au "salabol", je me suis bien amusée. Le proverbe "chassez le naturel, il revient au galop" me semble particulièrement bien adapté à ma créativité, hihihi. Merci de ta visite, des bises.

      Supprimer
  2. Superbe cette théière en étain/argent... Je te vois bien servir le thé comme les grands de ce monde à tes copines bricoleuses et les épater avec des petits gâteaux maison dans ton super salabol. C'est pas mal comme idée ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Ah oui, belle idée... Je vois surtout que tu es gourmande... ;-D. Merci de ta visite et de ton com.

      Supprimer
  3. Bon, comme j'aime les coeurs et que je m'en lasse pas, j'aime ton bol-vase-truc chouette et avec les fleurs, c'est ravissant ! J'en redemande !
    Merci pour l'astuce du pot.
    Bisous ! ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Je vois que nous avons la même maladie... Merci de ta visite et de ton com. Bonne journée. Des bises

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger