Le téléphone pleure...

normal avec ce pauvre siège ! 

Toujours pareil : je ne peux pas m’empêcher de fouiner sur le Bon Coin (addiction? Quelqu'un a dit addiction?) pour trouver la perle rare d’un nouveau relooking. J’ai trouvé mon bonheur avec ce siège, certes pas cher, mais bien malade, tout de même.
Démontage, décapage, ponçage : 3 mots, mais déjà au moins 1 journée de travail (et pas de fonctionnaire, la journée : Ha! Ha! Ha!).
Pâte à bois, sous couche, 2 couches de peinture avec un petit ponçage léger entre deux. Encore un truc jamais fait : le changement des sangles. J’ai aussi remplacé l’assise et le dossier avec de la mousse bien dense. Le couteau électrique est bien utile pour la découper.
J’ai repris mon agrafeuse, pour fixer le nouveau tissu. Pas facile de faire coïncider les rayures, sans trop tendre le tissu, tout en le tendant suffisamment… 
Pour terminer, un galon à pois collé, car les clous de tapissier, je trouve ça très moche (mais ça, c’est mon avis personnel que je partage avec moi-même).
Voili, voilou : il est tout de même plus chouette qu’avant, non ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser votre commentaire ici...

blogger