Mettre les points sur les "i"...


(holà !)...   MAIS c’est du MAÏS... 

Comme j’ai bien fait d’aller passer quelques jours à Belfort et chez Isa (et Claude), qui m’avait concocté un délicieux dîner ! Merci encore.
Bonheur suprême, c’est Françoise ("THE" costumière du coin des copines) qui passe par ici et je vais pouvoir lui faire goûter (et par la même occasion vous présenter en photos et blabla) la sympathique et délicieuse verrine qu’ Isa avait préparée.

Certes, ce préambule est un peu long, mais j’aime bien situer les choses ! Et, à vrai dire, comme la recette est assez rapide, j’ai un peu peur que cela fasse super rikiki sur mon blog !

Voici les ingrédients… Pour les proportions exactes, RDV plus bas.
Préparer la purée en mixant le maïs et le jus de la boîte, avec citron, huile d'olive, sel et poivre (et/ou piment d' Espelette). La texture que j'ai obtenue étant très grumeleuse, j'ai passé ma préparation au tamis, en écrasant bien pour récupérer le maximum de pulpe. Si votre robot n'est pas trop fainéant, vous pouvez vous passer de cette étape. Voilà le plus gros est fait. 
Reste le "montage" pour la présentation.
Mozarella de bufflonne, bien sûr, car c'est LA vraie, contrairement à celle de vache généralement (vachement) insipide, coupée en morceaux.
Je m'arrête là pour le moment de peur que l'avocat noircisse et les amandes ramollissent. Le reste juste avant de servir. Mais pour vous, cela ne change rien, c'est juste après, maintenant.
C'est l'heure de présenter cette entrée, je dresse le reste : 1/4 à 1/3 d' avocat citronné sur la moza, une pincée de curry, quelques amandes effilées et grillées à sec, une pointe de fleur de sel.
Vient ensuite la purée de maïs (assez liquide, dans mon cas... ) .
Pour terminer, quelques amandes effilées, une bille d'avocat plantée sur un cure dent, et quelques brins de ciboulette, ciselés pour faire joli ! 
Il est temps de passer à table.

Commentaires à chaud pour cette verrine froide : 
Françoise a apprécié les différences textures...
Et même de Chéri, soyons fous : "c'est bon, c'est kouaaa ?"

Voili, voilou : aussi bon que chez Isa, me voilà rassurée ! 


Et, maintenant les proportions bien proportionnées : 

Pour 2 verrines : 
200 g de maïs en gardant le jus
Le jus d' 1/2 citron
2 CS d' huile d'olive
Poivre
Sel
60 g de mozarella
1/2 avocat mûr à point
Amandes entières concassées (recette de base) ou amandes effilées (contenu de mon placard)
Curry
Ciboulette
Recette tirée du livre "les verrines du chef" de Philippe Conticini..

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser votre commentaire ici...

blogger