Du vrai travail d’équipe…

 Baghrir

Pistées par Charles, amateur de démonstrations culinaires télévisuelles…
Testées par Françoise… (Là, fastoche, Françoise est la compagne de Charles)… transmission express par internet…
Re-essai (souvenez vous, Françoise est ma Belle Maman) et même si j’ai grande confiance en elle, je voulais faire moi-même, on ne sait jamais, des fois qu’elle en ait marre de m’avoir pour belle fille  (pour de vrai, je devais surtout prendre les photos pour ce message)…

Voici donc les crêpes aux mille trous ou baghrir ou beghrir. Quelques liens , , ou , tralalalalère…

C’est pas compliqué, faut tout mélanger et laisser reposer…
Retrouvez "mes" proportions (enfin celles transmises par Françoise après essai, suite au relevé des ingrédients par Charles lors d'une émission TV) en fin de message, comme d’habitude !
Voici les ingrédients : pas de beurre, pas d’œuf, pas de lait (réflexion intérieure personnelle : ça doit vraiment pas être bon !)
Pas d’innovation personnelle, je poursuis la recette (réflexion intérieure à moi même, après humation ? humement ? humage… : ça sent beaucoup la levure, et pas le bon beurre frais et les œufs de ferme… Evidemment, y'en a pas !)
Mais la pâte a l ‘air de bien "poupougner" (buller, épaissir…: décidément, poupougner cache bien son jeu lexical).
Repos mérité pour laisser  gonfler la pâte, puis cuisson comme  indiqué.
Juste une noisette de beurre pour la première. J’ai pas compté, mais plein de trous… (réflexion intérieure non communiquée oralement : ah ben si ! Ça ressemble à une crêpe, ça  dore très vite, ça sent bon dans la cuisine…)
J' ai fait cuire des 2 côtés, je ne savais pas que la tradition veut que la cuisson soit unilatérale.
Dégustation : crêpe assez épaisse, texture moelleuse et originale. Surprenant, c’est effectivement délicieux !
Voili, voilou : à refaire bientôt, arrosées de miel et beurre, comme chez les marocains. (réflexion intérieure : là, on doit les sentir un peu sur les hanches !)
Et maintenant, les proportions que j'ai utilisées, ainsi que le déroulement de la recette...
Mélanger au mixer 370 g d’eau tiède et un sachet de levure de boulanger.
Ajouter  ensuite 215 g de semoule de blé dure, 25 g de farine, 10 g de sucre semoule et  une pincée de sel.
Mixer pendant 3 mn.
Laisser reposer 15 minutes.
Ajouter 2 CC rases de bicarbonate et mixer pendant 20 secondes.
La pâte est prête.
(Rajout d’eau juste avant cuisson : environ 1 verre)

2 commentaires:

  1. Je dis "Miam de miam" ! Encore une chose que j'ignorais. Mes poêles sont impatientes de se mettre au travail.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger