Punition au garage terminée

Une commode bien pratique

Un peu d’histoire…
Il y a longtemps, j’habitais dans l’est de la France, dans un charmant village, dans un non moins charmant appartement… J’ai attrapé la coqueluche du Boncoin et, lors d’une de mes nombreuses visites sur le site, j’ai vu ce charmant meuble qui me tendait les bras.
Puis, nous quittâmes l’est charmant pour descendre dans le (presque) sud : ici. La commode a suivi lors des 2 déménagements sans grincer des tiroirs et attendait (patiemment) son heure.


Cette fois ci, je sais...
* comment la relooker, 
*où je vais la placer,
*ce que je vais ranger dedans.

Faut y aller ! 
Je sors mes outils...

Oups !... Chéri m'a prise en photo en plein  boulot ! 

Evidemment, il faut  commencer par poncer... poncer... et encore poncer. C’est hélas toujours aussi charmant fastidieux. Heureusement pas de moulures, à peine quelques rainures. (6 h au total)
Quelques bobos à réparer : pâte à bois pour les plus gros des petits éclats de bois manquants… et colle à bois pour… recoller, forcément, certaines parties de tiroirs.
Achetée sans plateau, je cours chez "mon ami le roi" et investis dans du bois pour refaire le dessus.

Mise en peinture : procédure habituelle... sous couche, 2 couches de peinture (3 pour le plateau), petit ponçage léger entre chaque. J’ai utilisé la même peinture ivoire que pour le fauteuil qui sera à côté.
Pour tout ce que je laisse "nature" : cire, appliquée en 2 couches : la première assez généreuse, la deuxième plus légère. Un bon temps de séchage entre chaque. Lustrage.


Collage du plateau.
Je le passe aussi à la cire, pour un "léger petit effet satiné" sympa.
Poignées d’origine, car elles ont un petit côté rétro que j’adore : bien lessivée au vinaigre blanc et bicarbonate de soude, puis repeintes, plus exactement bombées. J'ai testé plusieurs couleurs : noir, ça faisait trop noir; jaune pas de bombe, donc rendu pas net et pas terrible en plus; ce sera donc gris galva. 
A l'occaz, j'accrocherai quelques babioles, soit aux poignées, soit dans la serrure (je n'ai aucune clé... )

La voici terminée...
 ... qui trône en pièce maîtresse sous la véranda.
Voili, voilou : je vais pouvoir commencer autre chose ! 

5 commentaires:

  1. Ah tout de même, le garage va être rangé :)

    RépondreSupprimer
  2. Superbe ! Très réussi ce bicolore très chic dans le style de la commode, bravo, moi aussi -un jour- j'aurais une véranda !?...

    RépondreSupprimer
  3. Pssst, je peux aider à ranger la véranda ?

    RépondreSupprimer
  4. Salut Marie,
    Tu as mis bien à profit ta punition au garage... Cette commode, grâce à tes talents et ton bon goût, retrouve une très belle jeunesse pleine d'élégance... J'en reste baba !

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger