Réunion au sommet

   
      
      Marmelade 
           de 
   mangues vertes




La cueillette, une véritable épopée :
Plus silencieux qu’un chat, il se faufila entre les troncs. Armé d’un coupe choux discrètement placé sur la hanche, il se déplaçait silencieusement, à l’affût du moindre bruit. Seule la lune impassible, semblait le surveiller du coin de l’œil… 
D’un coup rapide et précis, Fred trancha les fruits et les glissa dans sa besace. De retour à la case, il déposa son précieux butin sur la table, puis s’en fût, tranquillement…

Calfeutrées dans les valises et mises en soute, le voyage fût long mais tranquille. Le doux ronron des moteurs berça les fruits jusqu’à leur arrivée sur le tarmac. 

Changement de décor :
Fini le prélassement au soleil réunionnais, ça va chauffer. 
En route pour la casserole ! 
Les fruits sont épluchés et coupés en  morceaux… J'ajoute 800 g de sucre de canne roux par kilo, du citron, de la vanille rapportée aussi de notre voyage et du gingembre…
Laisser compoter (poupougner devrais-je dire...) jusqu’à cuisson complète des mangues.
Un petit coup de mixer  pour écraser les plus gros morceaux, mais pas trop pour ne pas faire de la purée. Mise en pot. Dégustation quelques heures plus tard, pour "voir"... Nous y voilà : 
       ... BONUS ...
A déguster simplement râpées et agrémentées d’un filet de jus de citron et d’une pointe de sel : super rafraîchissant et délicieusement inédit, pour nous autres, pauvres métropolitains… 

Merci à Leilanie pour cette découverte !
Merci à Fred, le maraudeur sans peur...

Voili, voilou : Dis, quand est ce qu'on repart ?

5 commentaires:

  1. Quel suspens ! jolie écriture... encore une qualité créatrice ! et le reportage cuisine encore si alléchant ! C'est ma soeur !!

    RépondreSupprimer
  2. rhaaaaaaaaaaaaaaaââ! et voilà, j'ai bavé sur le clavier...

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement, un an très bientôt, déjà... Il me reste un seul pot de mangues vertes vanillées. Bise.


    RépondreSupprimer
  4. Salut, Voilà qui me rappelle des souvenirs. J'ai goûté à ces fruits délicieux et mûrs à point que l'on trouvait à acheter le long des routes à Tahiti. Quel régal pour les papilles ! Et si tu as pu t'en procurer venant directement du pays, alors là tu es chanceuse. Pour ma part, j'ai tenté ma chance dans les magasins du coin ... je ne recommencerai plus, les mangues sentaient la térébenthine.
    Bonnes recettes. Bonne dégustation.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger