Battre le fer tant qu’il est chaud !


La récente animation autour de l'aromathérapie et les huiles essentielles (mon dernier article) a relancé mon envie d’élaborer un parfum solide, avant de me lancer dans une version liquide.


J’ai trouvé le terme de concrète de parfum et il me semble utile de savoir exactement ce que c’est : la concrète est une pâte plus ou moins dure obtenue après extraction d’une matière première fraîche d’origine végétale. Vous saviez ?

En fait, j’ai tout ce qu’il faut, car cette idée me trotte dans la tête depuis bien longtemps. La mise en œuvre est assez simple pour une première création. De nombreux sites proposent conseils, protocoles et matières pour concocter votre parfum crème (ici : ou   par exemple)
Je prépare mes ingrédients :
J'ai un assortiment d'huiles essentielles, puisque j'en utilise aussi dans les produits ménagers et en cuisine. Elles sont numérotées, j’adore la corbeille métallique dans laquelle elles se trouvent. Celle qui m‘en fit le cadeau la reconnaîtra sûrement au passage. (Merci encore C.)
J'ai aussi des petits béchers et je m'empresse de sortir mon joli fouet. Les contenants sont prêts.
Je pèse 20 g de beurre de karité et 10 g de pastilles de cire d’abeille. Je n’ai pas mis d’huile d’amande douce.
Je mets à fondre au micro-ondes en plusieurs fois, à puissance moyenne. J’ai 35 ml. Je partage en deux et ajoute les huiles essentielles.
Numéro 1 : 8 gouttes de cèdre de l’atlas, 12 d’ylang-ylang, 12 d’orange
Numéro 2 : 12 gouttes de lavande vraie, 12 d’orange
Les préparations figent assez rapidement dans leur joli contenant.
Après un peu d’attente, je sens, hume, respire, flaire, puis en prélève une once pour oindre ma peau. On dit derrière les oreilles ou dans le creux du poignet. J'ai préféré ce dernier endroit plus facile d'accès pour mon nez, que j'ai dû approcher trèèèès près pour apprécier ces fragrances, fort agréables par ailleurs.

DU COUP : je fais refondre doucement  et ajoute la même quantité d’huiles essentielles, sauf pour le cèdre, 4 gouttes. C’est mieux !
Ca me rappelle une petite histoire (vécue, donc vraie)
Je m’étais parfumée, genre Chanel n°5,  et l’un de mes fils (que je sais très bien lequel, mais que je ne veux pas kafter pour la paix de son ménage) passant juste derrière moi a déclaré :
- Qui c’est qu’a mis du "brise"  ??  (J'ai bien dû me rendre à l'évidence qu'il y avait des lacunes éducatives évidentes...)
Voili, voilou : une première avancée pour des créations maisons personnalisées !

5 commentaires:

  1. Bonjour Marie, trop bien ces recettes, j'utilise les HE depuis longtemps, vous me donnez envie de tester aussi. Merci pour ce partage.Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      J'avance à petits pas dans l'utilisation des HE. J'attends avec impatience l'atelier chocolats aux HE. Je ne manquerai pas de faire mon petit reportage. Merci de ta visite et à bientôt.

      Supprimer
  2. Coucou Marie,
    Merci pour le partage.
    Pour la petite histoire tu me fais démarrer la journée joyeusement, encore merci à Monsieur ton fils !!!
    Mille bisoussssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Je transmettrai à qui de droit, hi, hi, hi ! Des bises et bonne journée.

      Supprimer
  3. Et maintenant le parfum ! J'en reste sans voix. Je ne peux que te féliciter pour toutes tes découvertes que je suis ravie de lire. Bonne continuation... si tu commercialises je suis preneuse. Je n'ai pas ta patience pour faire toutes ces expériences.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger