Cousette bien travaillée…

Terrée dans le garage (la photo N'est PAS notre garage) depuis plusieurs années, elle avançait néanmoins régulièrement, au fil du temps et à pas de velours, vers "l’atelier". Et toujours la même rengaine "Comment la relooker ? Où la placer ?" Bref, les petites questions préalables habituelles et Z’incontournables.
La voici, dans son jus :
... la travailleuse de ma grand-mère, chargée de souvenirs. Je vois encore ma Mamée ranger son tricot dans le tiroir en tissu coulissant par dessous. Le tissu existait encore, mais était en si mauvais état que je l’avais jeté de suite. De toute façon, je ne veux pas la garder telle quelle, évidemment.
Le temps est radieux, idéal pour scier et poncer dehors.
Pour la poignée, une vis et un clou, fastoche. Quelques petits coups de marteau et la tenaille, c’est dans mes cordes.
Pour les pieds, je prépare la scie sauteuse sous l’œil (attentif ? suspicieux ?) de Chéri qui s’est proposé de les couper. Je veux faire moi-même, sachant qu’il est là, si besoin.
En farfouillant dans ma boîte à outils, je trouve une mignonne petite scie qui fait parfaitement l’affaire. Je pensais changer les pieds, mais après essai et réflexion, la boîte restera comme elle est, taille basse. Quelques petites touches de pâte à bois.
Je démonte les pattes de fixation des tiroirs et ponce tout : extérieur, intérieur, dessus, dessous. Le papier s’encrasse vite, j’y passe tout de même deux heures.
Atelier peinture, avec leitmotiv "Faire avec ce que j’ai".
Un fond, mais vraiment un fond de beige un peu jaune.
Et un pot acheté à bas prix chez Noz couleur artichaut. Honnêtement, si je voyais un artichaut de cette couleur-là, je ne le mangerais sûrement pas. Mais "artichaut", c’est tout de même plus porteur que "caca d’oie", quoique je ne sais pas si ce nom est plus approprié, n’étant pas experte en matière d’oie. (Je m’arrête là, ça vaut mieux !)
Deux couches avec un ponçage en 220, pour un beau velouté.
Pour le dessus, étoiles au pochoir, comme la table, ICI.
Je reporte le tour de l’étoile que j’ai, trace des lignes à l’intérieur pour la réduire et borde le bord de scotch, pour lui donner un peu de tenue.
Après, je m’applique et poupougne mes étoiles avec l’artichaut.
Ensuite, j’habille l’intérieur avec des chutes de tapisserie collées. Vous remarquerez la belle cohérence.
Reste à remonter les pattes de fixations. Je ponce les rondelles qui sont bien rouillées.
Déco : un gland en fil qui glisse affreusement et dont je ne vois pas l’utilité à part justement ce genre de chose ! Et comme je cherchais un petit truc à coller, je suis tombée tout à fait inopinément par hasard sur des petits cœurs en bois ; Parfaits, non ?
Je pense l’exposer en petit foutoir cabinet de curiosités, j’ai largement de quoi la remplir.
Admirons, pendant qu'elle est encore visible...
*** ***** ******* ***** ***
Parallèlement, j’ai relooké une petite boîte que Clo. m’a donnée. (Encore merci, ça va faire une heureuse)
J’ai enlevé les boutons et gratouillé la colle.
Je sépare le couvercle du fond de la boîte et démonte le fermoir. Ohlala que les vis sont petites !
Ensuite ponçage rapide, c’est du bois très léger et couleur. Là encore, j’avais trouvé chez Noz des testeurs de peinture à point de prix. Les teintes indiquées sur l’emballage n’étant pas forcément très parlantes, j’ai testé et trouvé l’association très chic.
Dans mes chutes de tapisserie, de quoi garnir la fenêtre cœur. Le dessus est vraiment abîmé, un morceau de tapisserie vient cacher la misère.
Le cœur découpé sur le devant vient au fond de la boîte.
Je colle un ruban (cœurs, là c’était OBLIGÉ) sur le tour et une feuille pour terminer.




Voili, voilou : ce sera pour faire un petit cadeau à une jolie demoiselle de mon entourage, mais CHUT, c'est  un secret ! 

12 commentaires:

  1. Hello Marie,
    Tout ce que tu touches devient ravissant. La boîte à ouvrages est sensationnelle.
    Quand tu as montré la photo du garage j'ai cru vraiment que tu étais passée par chez nous. C'est le genre de foutoir infâme que mon mari génère :(
    Après la disparition de mon beau-père la fratrie discute pour partager les quelques meubles et ma moitié a demandé la boîte à ouvrages de ma belle-mère. Si en effet cela arrive à son terme je serais tellement ravie qu'elle nous échoit. C'est un objet plein d'histoire.
    La petite boîte a elle aussi repris vie de manière fantastique, tu sais vraiment transformer les objets pour les rendre plus que présentables et élégants.
    Marie aux doigts de fée !!!!
    Gros bisoussssssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Merci de ta visite et de ce long et élogieux commentaire ! Je pense que tu n'es pas en reste dans la créativité et l'art de manipuler les doigts pour créer.
      Notre garage est plutôt bien plein, mais rangé tout de même.
      La boîte à ouvrage de ma grand mère attendait donc depuis bien longtemps et c'est vrai, je suis fière de sa transformation. Et pour la petite boîte, c'est un peu de barbouille et du papier collé.
      J'ai d'autres chantiers en route, notre vie mondaine va bientôt reprendre (hihihi),il va falloir que je libère la table de la salle à manger.
      Des bises aussi

      Supprimer
  2. Martine à Paris08/05/2020 16:46

    Scotchée par tant d'imagination et d'audace. C'est super de relooker à peu de frais des objets chargés de souvenirs. Et une jolie boîte pour une jolie demoiselle ça le fait.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonsoir,
      Comme j'ai décidé de vraiment ranger et trier, ça passe aussi par utiliser ce que j'ai avant d'acheter ! Remarque, pour l'instant, mes efforts ne se voient guère, notamment dans la boîte des rubans ! Merci de ta visite et de ton commentaire. A bientôt, au moins par ici.Bises itou.

      Supprimer
  3. Eh bien, si je m'attendais... quel travail de titan ce relookage très réussi, avec commentaires et photos: juste parfait ! C'est magnifique et la petite boîte à secrets aussi est vraiment super jolie. J'adore tout, les blablas, les photos et le résultat !
    Bon week-end ! ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou à toi et merci de ta visite !
      Comme toujours la préparation du support est souvent aussi longue que la custo en elle même. Je ne suis pas adepte des peintures que tu utilises sans ponçage préalable, qui plus est, sont souvent chères... Quant au "blabla" comme tu dis si bien, je m'amuse aussi parfois follement ! Bon week-end aussi et à bientôt.

      Supprimer
  4. Tu es une artiste et une fois encore bravo ! La demoiselle va être heureuse ! J ai un peu la même chez maman mais bois clair verni !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Le terme d'artiste est probablement un peu exagéré, mais me flatte, sans aucun doute. Je prends beaucoup de plaisir à relooker objets et meubles, tu sais bien, et cette fois-ci, ce fut bien pareil... Des bises, merci de ta visite et de ton com.

      Supprimer
  5. Superbe ! Ah, une travailleuse, c'est tellement pratique et les grands-mères le savaient bien.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci !
      Je ne pouvais pas, ne pas relooker cette travailleuse avec tous les bons souvenirs qui vont avec. Elle a déjà, au moins..., mon âge et ce petit lifting lui a fait du buen. D'ici que j'en fasse autant (Naan, je rigole !). A bientôt.

      Supprimer
  6. Quelle patience pour ce ponçage digne d'un artisan peintre chevronné. Belle réussite... ta Mamée devait se douter que tu allais devenir cette bricoleuse hors pair capable de redonner vie aux objets que d'autres auraient mis au rebut.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Réel plaisir de faire ce nouveau petit relooking. Plein de bons souvenirs remontent et , en ce moment, c'est plutôt apaisant. A bientôt.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger