J’aime quand elle se confi(e)t…

... de bière

Le stock de confitures, marmelades et autres gelées s’amenuisant, voici un confit pour le moins original et savoureux. 

Presque aussi rapide à faire que le temps d’en siroter une tranquillement, bien fraîche, servie sans faux col et spumeuse à souhait, entre amis, à l'ombre des cocotiers ou à une terrasse ensoleillée. (Bon, là, je m'égare un peu.)
J’étais "tombée" sur la recette lors d’errances sur le net, mais n’étant pas buveuse de ce breuvage que je trouve amer même en version blonde, j’avais gardé l’idée pour … plus tard.
Plus tard, c’est maintenant. J’ai suivi cette recette, mais il y en a une   aussi et sûrement encore ailleurs !
Voici les ingrédients :
Laisser mijoter (synonyme de poupougner, et même si ce dernier n'est pas dans le dictionnaire, je connais certain blog célébrissime où il est très usité, hé, hé ! ) environ 30 mn. 
Test de l’onctuosité sur une coupelle froide. Parfait, inutile de rajouter de la gélatine... Et une petite pointe de vanille, mais ça, c'est mon idée, j'ai pas pu m'en empêcher. C’est tout.

Test gustatif : ce n’est pas sans rappeler le miel de persil. Tout à fait exquis.
Pour cette première, ce sera au petit déj., mais vous trouverez ici d’autres idées de dégustation.
Voili, voilou : si vous testez, je suis sûre que vous allez adoooorer ! Vous me direz, hein ?

3 commentaires:

  1. C'est ballot, je l'aurais bien bue la bière... En tous cas, ce "miel" est succulent.

    RépondreSupprimer
  2. Arghhhh ! Hérétique !!! tu as de la chance, l'inquisition n'existe plus !
    D'un autre coté, tu as utilisé de la Hoegarden, c'est donc presque toléré.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger