Lou Toutché



Ou selon différentes versions de patois : tutsche.. toutchai… touetché… totche… toitché… toutiés… toutaie… gâteau de fête ou de ménage… (d’après le musée agricole de Botans dans le territoire de Belfort)


Dernièrement Françoise m’a envoyé les photos d’un très appétissant gâteau puis la recette, avant que je salive trop sur l’ordi ! Autrefois, cette spécialité franc comtoise se réalisait dans les fours à pain, à l’occasion de la fête patronale. Proportions en fin de message.
Vivons avec notre temps, je prépare la pâte levée briochée dans ma machine à pain…
Abaisser la pâte, piquer le fond et laisser lever tranquillement.
Préparer le goumeau (encore du patois), en fait, la  garniture : jaune d’œuf, crème, sucre... J'ai rajouté un trait de vanille. Répartir sur la pâte, parsemer de quelques noisettes de beurre. Tout compte fait, j'en ai préparé 3.
A la sortie du four, saupoudrer d’un peu de sucre en poudre.
A déguster tiède ou à température ambiante, un vrai délice pour le petit déj., le goûter ou simplement une petite pause plaisir ! Ces 2 là partent pour le café de Chéri et ses collègues demain matin…
Quitte à faire, doubler les proportions, car se congèle sans problème.
Voili, voilou : une belle découverte pour moi. Je vous recommande.
Les proportions pour 2 toutché : 
Version Françoise, courageuse qui prépare tout à la main :
Mélanger 700 g de farine, 150 g de sucre, 3 CS d’huile, 1 paquet de levure de boulanger délayée dans 10 cl de lait tiède, du lait (à la louche…) pour obtenir une pâte qui ne colle plus aux doigts.
Faire lever. Séparer en deux et garnir 2 moules à bords hauts.  Piquer le fond à la fourchette. Laisser à nouveau lever.
Garniture pour UNE galette (goumeau) : 
Mélanger 1 jaune d’œuf, 1 pincée de sel, environ 20 cl de crème fraîche, 100 g de sucre.
Verser sur le fond de pâte brioché. Parsemer de noisettes de beurre. Cuire à 180 ° durant 35 à 40 mn.

Ma version, inspirée de Françoise mais aussi d’ici ou ...
Dans la machine à pain, dans cet ordre :
2 œufs battus avec 60 ml de lait tiède et 2 CS de fleur d’oranger, 1 bonne pincée de sel, 500 g de farine, 100 g de sucre, 130 g de beurre mou en petits morceaux, 1 ½ sachet de levure de boulanger déshydratée, en mode "pâte" soit 1 h 25.
Pour le goumeau et la cuisson, comme Françoise.

5 commentaires:

  1. Hello!
    Chéri et ses copains vont en avoir plein la bouche.
    Mais il faut quand même remettre les desserts à leurs places. Tu parles de goumeau. J'en fais aussi, ce n'est pas la même recette que la garniture du toutché.
    C'est vrai que ça se ressemble...un peu.
    Avec ta pâte briochée, suivant la garniture, tu as un toutché, un gâteau de ménage ou une galette de goumeau. Si tu verses ton goumeau sur une pâte brisée, tu as la tarte de goumeau.
    Voilà, chère amie, la possibilité de ravir les papilles de Chéri!
    Bonne journée et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de ces précisions, c'est noté !

      Supprimer
  2. Je trouve qu'on parle beaucoup de moi ! Le chéri et ses collègues te remercient chaleureusement, succulent !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, je veux bien gouter à chaque !!!

    RépondreSupprimer
  4. Nous l'avons goutée aux Estables ce week end et miam miam !!!
    Merci Marie

    Dominique et Michel

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger