Drôlement bien fagotées…

Voici une partie du bois, flotté ou non, glané lors de mes treks, randonnées, marches, très toutes petites mini promenades courtes, ici ou là, juste pas très loin, tout près dans le coin...
Je pioche donc dans mon stock pour une composition de branches, en privilégiant celles qui sont déjà écorcées.
Plusieurs phases avant "exposition"…
Déshabillage… entendez par là écorçage. Généralement au cutter, en orientant la lame de façon à ne pas entailler le bois… Opération un peu longue... 
Les "épluchures" serviront pour allumer la cheminée, ou alors dans le compost.
Ponçage au papier de verre. Je commence avec du 100, puis passe au 180. La surface est toute douce, très lisse et soyeuse.
J’ai le choix de laisser tel quel, ce que j’ai déjà fait . Donc je change. Je teste l’huile de lin, mais je préfère une teinte passée au pinceau, puis une cire incolore.
Il ne me reste plus qu’à les ficeler en fagot : j’essaye de les disposer harmonieusement…. La famille Crapouillette, quoique dubitative, vient superviser les photos.
Et à leur place, tout du moins pour l'instant... Chéri verra t-il ce petit changement de déco ? (avant de lire cet article, évidemment). Honnêtement, cela m'étonnerait, me surprendrait et m'épaterait tout à la fois ! 






Voili, voilou : allez,
salut vieillles branches.
A bientôt.        
             
           (Facile, mais inévitable)
                   

9 commentaires:

  1. Bonne technique le cutter !
    perso, je préfère bois sans teinte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Merci pour ton com. La teinte, ou plutôt les teintes donnent un bel effet chaud, qui effectivement change du bois nature. Amitiés.

      Supprimer
  2. Teintés, ils ressemblent aux sticks(géants) de l'Alsacienne pour l'apéro!

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve ce bois de toute beauté bien qu'il ait déjà vécu une vie. C'est bien de lui en redonner une autre ... bel ensemble! Comment ne pas le remarquer au milieu des grenouilles !

    RépondreSupprimer
  4. C'est beau ce bois apprêté juste ce qu'il faut ! (tu bosses quand même sur la nappe de Mamie...!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonsoir,
      Merci pour le com...
      Mais non, la nappe c'est en plastique acheté chez celui qui "a des idées de génie". (paraît il !)
      Je n'avais pas de nappe damassée dans mon trousseau de mariage , hi, hi, hi !

      Supprimer
    2. Je rêve ! et la nappe à petits carreaux jaune d'or-blanc sur laquelle tu écorces les branches...?! oui c'est ton tablier (fait dans la nappe de Mamie ?)...!

      Supprimer
    3. Re,
      Méa culpa, tu as raison.... En fait, c'est un reste de nappe de Mamée, dans laquelle j'ai fait des tabliers et autres babioles, et là, il ne me restait plus qu'un petit morceau dont, effectivement, je me suis servi comme chiffon ! Tout fout le camp, ma pauv' dame !

      Supprimer
  5. En chiffon !! et tout cela sous les Yeux des Crapouillets !!! No comment... reste à oublier ! lol (maintenant que je sais ce que cela veut dire)

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger