Faudrait pas pousser MéMèRE dans les orties !

Avec un titre  aussi élégant, j’imagine que vous  comprenez de suite  de quoi je vais vous entretenir…
Il y a quelques jours, des copines m’ont embobinée pour aller faire un tour à pied. Je voulais aller à la cueillette d’orties, c’était donc idéal.

Les micro aiguilles contenant le produit urticant sont sur le dessus de la feuille. En les récoltant par en dessous, on évite de se faire piquer.
J’ai tout de même COURAGEUSEMENT préféré me munir de gants. Les copines participent, merci !

De retour à la maison, lavage à grande eau, passage à l’essoreuse à salade et disposées sur un torchon.
Avec cette première récolte, du basique :
💚Séchage pour consommer en infusion. Il fait bien chaud sous la véranda, 2 jours suffisent amplement. Je réserve dans un bocal, je ferai des petits mélanges plus tard.
💚J’ai commencé à farfouiller sur le net, à l’instar du beurre de fanes radis ou de carottes, j’ai préparé du beurre d’ortie.
J’en ai passé une belle grosse poignée rapidement dans un mélange de beurre et huile d’olive, à feu moyen durant 4 ou 5 mn. Laisser refroidir.
J’ai mélangé au robot avec du beurre bio, du sel, un peu de citron, un peu d’huile d’olive, de l’ail.  Je ne peux pas vous donner de proportions, c'est à l’œil, au pif, au goût, au feeling, j'en passe et des meilleures !
J'en ai réservé une partie dans un petit pot de beurre... Ça me rappelle une histoire, pas vous ? Le reste en forme de saucisson, laisser prendre au frais, couper en tranches et direction congel.
Un toast avec pain maison et tomate séchée. C'est pas mal.

Et puis BaDAbOuM ! En creusant un peu, j’ai aperçu un tas d’autres idées à tester. Du coup, RE-sortie avec les copines pour une cueillette bien plus conséquente.
💚 J’en prépare avec deux litres d’eau. Ne me demandez pas la quantité, j’ai bien tassé au fond de la marmite et couvert d’eau juste à hauteur. J’ai laissé cuire à petits bouillons 15 mn, puis encore laissé infuser pendant deux heures, feu éteint. J’ai filtré et séparé en deux.
👉Un litre avec sucre, jus de citron et  vanille, pour en faire de la gelée. J’ai ajouté de l’agar agar.
👉Un litre, citron et vanille aussi, avec tant pour tant de sucre, porté à ébullition quelques instant et mis en bouteille pour du sirop.
Sur ces deux préparations, c’est bon, mais pas non plus HYPER transcendant.
Pendant que mon mélange mitonnait, j’ai eu le loisir de retourner sur la toile et de découvrir d’autres idées. Comme j’ai encore un gros tas d’orties… Je tente.
💚A nouveau du jus, mais cette fois-ci poupougné avec moitié orties, moitié feuilles de cassis. Le pauvre commence à être un peu déplumé, car hier, j’ai déjà prélevé environ 140 feuilles pour préparer du vin apéritif. Pour me faire pardonner, je lui parle (gentiment) pendant que je l’effeuille.
Et je recommence deux préparations : gelée et sirop (vanille et citron)
La feuille de cassis donne un agréable petit goût, je préfère à l’ortie nature, nettement plus fade.
💚Encore pas mal d’orties, assez pour les madeleines, voici les ingrédients, proportions à la fin.
Je commence par hacher les orties au robot. Ensuite œufs, beurre et sucre. La préparation est un peu grumeleuse. J’ajoute tous les autres ingrédients. Une cuillerée à soupe dans chaque alvéole.
Verdict de dégustation : original, c’est pas mal et puis, il faut bien manger du vert, non ? Mais pas de quoi casser trois pattes à un canard.
💚Avec le petit reste d’orties hachées : les muffins salés à la fourme d’Ambert, soyons fous, même pas peur (ici). Proportions plus bas.
J’ai disposé une olive noire sur certains.
Verdict de dégustation : à refaire, nous avons beaucoup apprécié. L’association avec la fourme relève bien l’ensemble.
Plus d'orties, mais à tenter, ça doit être pas mal du tout une panacotta en s'inspirant de celle aux fanes de radis.
J’arrête là, mes essais en cuisine, même si l’ortie a encore plus d’un tour dans son sac : pesto, soupe, en guise de persil tout simplement, sans parler de ses utilisations au jardin, où elle joue la bonne fille.
Pour conclure,
OUI :
* Infusion, mais avec feuilles de cassis
* Gelée et confiture, aussi avec des feuilles de cassis
* Beurre d’ortie
* Muffins salés à la fourme.
Et NON, trop bof bof, mais tous les goûts sont dans la nature.
* Gelée et sirop uniquement à l’ortie
* Muffins sucrés
Voili, voilou : petit tour d'horizon d'une vilaine plante que tout le monde connaît, mais peu fréquentent !


📌 Sirops et gelée : commencer par mesurer la quantité de jus.
* Pour la gelée, prévoir 650 à 700 g de sucre par litre de jus et 4 g d'agar agar.
Prélever un peu de jus, mélanger à l'agar agar et reverser dans le mélange bouillant, laisser bouillonner 2 minutes et mettre en pots. Fermer de suite, retourner les pots.
* Pour le sirop : normalement poids pour poids de sucre, mais on peut mettre de 850 à 1 kg de sucre par litre de jus. Monter à ébullition, maintenir trois minutes et mettre en bouteille.

📌Madeleines aux orties :
- 100 g de beurre mou
- 70 g de sucre
- 2 œufs
- 80 g de farine
- 20 g de flocons d'avoine
- 1 cc de levure chimique
- 1/2 yaourt nature
- 3 poignées d'orties fraîches hachées crues
- citron, une pincée de sel
Cuisson : environ 20 mn à 180°

📌Muffins à la fourme et aux orties :
- 3 œufs battus
- 160 ml d’huile et /ou de beurre fondu (j’ai mis à peu près moitié moitié, huile d’olive)
- 50 ml de lait et 60 g de crème fraîche ou 100 ml de lait
- 1 pincée de sel, je me suis autorisé une once de muscade
- 1 CC de levure chimique
- 180 g de fourme en petits morceaux
- 3 belles poignées de feuilles d’orties crue émincées.
Cuisson 180° environ 25 mn

8 commentaires:

  1. Martine à Paris05/06/2020 17:33

    Marie tu m'épuises ☺ Tu me donnes des complexes à t'activer comme ça alors que j'ai l'impression de me trainer un peu en ce moment. Bon, trêve de plaisanterie, c'est vraiment sympa de partager tes expériences. J'ai un vrai "champ" d'ortie sur le tas de compost; un gros bouquet est en cours de séchage mais je crois que je vais me contenter de préparer des infusions. Quoi que tes muffins avec la fourme d'Ambert, c'est vraiment tentant. Et ça me rappelera les années où je vivais en Auvergne. Bravo pour tes essais et merci pour tes impressions, on va gagner un temps fou en ne reproduisant pas ce que tu trouves fade, vu la sûreté de ton palais.
    Bises sous des trombes d'eau (pas grave on en a besoin).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonsoir,
      Nous, la flotte c'était hier, pas trop violente, et bien utile pour le jardin et la nature en général. Aujourd'hui grisaille et fraîcheur sont au rendez-vous. Faudra que tu me dises les mélanges d'infusions que tu peux faire. De mon côté, je cherche plus le goût que les effets sur la santé, même si je suis loin de les dédaigner. On en reparlera de vive voix.
      A très bientôt, des bises

      Supprimer
  2. Belle découverte que je fais là ! Je ne connaissais que la soupe jusqu'ici, faut dire que je n'ai jamais cherché, le nombre de fois où je me suis piquée, m'en a dissuadée... donc, passez chez Marietouzazim est une révélation, hihihi ! Bisous et belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonjour,
      Il y a bien longtemps que je voulais tenter différentes recettes avec les orties. C'est surtout la dégustation d'une infusion aux orties qui m'a incitée à faire ces quelques essais. Merci de ton passage et de ton com. Bonne fin de journée et des bises.

      Supprimer
  3. Ça pique, ça pique et ça se mange. J'ai déjà goûté le beurre, le pesto, le cake et les escargots à la bourguignonne lors d'une visite de printemps au lycée agricole de Valdoie ... c'était pas mal. Il y en a qui font de la soupe mais ça c'est du classique comparé à tes sirops et tes gelées. Avec toi c'est un festival d'innovations et de saveurs. C'est sain, c'est bio et c'est à déguster sans modération donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai encore bien des découvertes à faire, je n'avais rien essayé jusqu'à maintenant, retenue dans mon élan par l'idée que les orties ressemblent à de la salade cuite ce dont j'ai horreur. Comme quoi, mieux vaut tard que jamais ! Merci de ta visite. Faudra que je tente les escargots au beurre d'orties, ça me tente bien. Des bises et à bientôt.

      Supprimer
  4. Coucou Marie,
    Mon commentaire n'a pas eu le droit d'être retenu, snif :( Serait-ce parce que je dis dedans que j'enfouis les orties sous mes pieds de tomates pour éviter le mildiou ? Non, je sais bien qu'il y a eu un bug dans l'histoire.
    gros bisous et garde toi de la pluie, on en a manqué, maintenant on en a de trop ... jamais contents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Bon, c'est vrai que j'étais un peu étonnée de ne pas avoir de commentaire de ta part. Je suis donc un peu mitigée sur l'ortie et, comme toi, je pense que chez nous elle est plus bénéfique dans le jardin que dans nos assiettes ! Il fait un temps de m.rde. Des bises tout de même et à bientôt.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger