Et qui va porter le chapeau ?

L' année commence sur les chapeaux de roue avec la visite de ce lieu :
N’oubliez pas de cliquer ici  pour lire ce message en musique… Quand vous verrez le nom de la chanteuse, vous comprendrez ! 
Nous sommes un peu en avance, la porte est encore fermée… 
Juste le temps de réfléchir à cette petite devinette :
Quel est le dessert glacé préféré des habitants des Pyrénées ? 
(réponse un peu plus loin...)
Temps printanier, ciel bleu pour découvrir une partie de l’ancienne usine, avec sa grande cheminée. C’est dans cet ancien temple de la chapellerie que nous découvrons l’histoire de la fabrication des chapeaux de feutre.
Chacun armé de son  APN, Chéri  et moi avons  fait  les  reporters sans frontière. Voici mon reportage... Pour lui, c’est par ici.
En attendant le début de la visite guidée, petit tour de la boutique où j’aperçois quelques modèles sympathiques que je ne dédaignerais pas de porter ! A une époque, j'ai fait (bien) pire...
Les messieurs ne sont pas oubliés et je me suis retrouvée nez à nez avec Indiana Jones… (bon, en vrai, c’était Chéri avec un Stetson…)
Une "vraie" fausse machine retrace de façon amusante toute l'histoire du poil de lapin au couvre chef final...
Toutes les étapes sont expliquées, quelques machines sont mises en route pour comprendre leur fonctionnement. Bruit assourdissant pour certaines.
Nous avons assisté en direct à la mise en forme d’un chapeau.
Les formes (en tilleul, car bonne résistance à la chaleur, à l’humidité et peu de tanins qui risquent de tâcher le feutre…) sont alignées sagement, attendant les mains expertes de la modiste. Chapeau bas à elle…
Viennent ensuite les ornements de fleurs, plumes...


J’ai bien sûr été très attirée par l’expo… dont voici quelques photos : 

Un petit clin d’œil aux "Catherinette", dont la tradition perdure encore de nos jours.
Et un autre clin d’œil très admiratif (j'en bave des ronds de chapeaux...) à mon amie Françoise dont les couvre-chefs ne dépareilleraient pas dans les vitrines ! 
Quelques noms de chapeaux me sont revenus en tête (ha, ha, ha…) : melon, claque, bibi, haut de forme, panama, canotier, képi, bicorne, tricorne, capeline, béret, Borsalino… et tant d’autres à découvrir par ici.
De nombreux peintres ont aussi mis en avant les chapeaux : Matisse, Van Gogh, Gauguin, Picasso et tant d’autres ! 
Nous avons passé presque 2 h dans ce lieu. Si vous êtes dans le coin, à ne pas manquer. D’autres infos pratiques par ici.

Réponse tant attendue à la devinette : 
Les cônes qu'on lèche à Pau.
(Et traduction pour blonde : 
les cônes qu'ont les chapeaux...)



Voili, voilou : et puisque vous êtes dans le coin… passez donc me voir (même virtuellement avec un petit com.!)

5 commentaires:

  1. Ma chère Marie, nous avons, toi et moi, une tête à chapeau! Tout nous va et c'est un réel plaisir d'essayer de ressembler aux mannequins de la grande couture. Au niveau de la tête! pas du reste!!! Je te signale aussi que ma grand-mère était modiste... Ceci explique -t-il cela?

    RépondreSupprimer
  2. Quelle belle visite et présentation pleine d'informations ! Magnifique chapeau genre Renaissance, certainement pas facile à porter ! Peut-être vas-tu débuter des chapeaux en carton et pistolet à colle avec ta fameuse déco R'R'R' ?

    RépondreSupprimer
  3. Quel bel article, argumenté et tout et tout... Tu dois avoir le temps !

    RépondreSupprimer
  4. Voilà bien un endroit que j'aimerai visiter. Merci pour ce partage Marie.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour d'hiver printanier,
    C'est avec curiosité que chaque matin, au saut du lit ... même avant le café !!!, j'active la souris pour découvrir les nouveautés de ton blog et je ne suis jamais déçue. C'est très plaisant d'aller ainsi de découverte en découverte.
    Encore une corde à ton arc : le reportage. Quel talent ! Ce texte et ces photos donnent très envie de faire un saut dans cette usine de traitement des lapins ...et les chapeaux sont extras. C'est vrai que ceux de Françoise pourraient y figurer.
    Bonne continuation, bon bricolage et bonne journée. Bises.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger