Aïe, aïe, ail !

EN 2014 : 
Sûre de mes talents de jardinière (de légumes)… j’avais fait, dans la grisaille de mars, des semailles dans les entrailles de la terre. Plusieurs rangées, ça fait presque un champ d’ail… (bon, je vous aide : chandail, bien utile, lui, car, à cette saison, il fait encore frais).
Hélas, au moment de la récolte : nada, rien… Je n’ai même pas retrouvé les caïeux (entendez les gousses) ou toute autre trace de mes plantations…  Quelle déception !
            MAIS :
L’ail, j’adore ! J’en utilise dans toutes nos ripailles : avec la poiscaille ou la volaille, les cochonnailles… et dans le rougail : un vrai régal ! Je me charge d’en faire aussi consommer à Chéri que nous soyons en harmonie buccale sur ce point de détail, naaan mais !
DONC EN 2015 :
Déçue, je ne recommence pas de suite l’aventure de l’année passée, (mais, je le ferai, si, si, car l’idée me tenaille un peu !) J’ai donc acheté plusieurs têtes d’ail (c'est pas un gros mot...) et voici mes trouvailles pour le conserver.
Séparer les gousses.
Couper la base.
Et là, je sors mon attirail, car deux possibilités. Utiliser le couteau pour éplucher les gousses. Mais, revers de la médaille, au bout d’un moment les doigts sont collants et c‘est duraille.
OU :
J’ai un tuyau pour vous… ce petit tube en silicone, permet d’éplucher rapidement les gousses.
Glisser la gousse dans le cylindre, effectuer un délicat va et vient de façon à faire rouler la gousse dans le tube et, HOP ! la gousse ressort nickel ! (Ça marche vraiment, sinon, je ne vous en parlerais pas ! )
Tout est épluché, y’apluka.
J’en détaille une grande partie en lamelles, pour les déshydrater au four (6 H à 50°).
La réserve se garde dans un placard...
Je tente au vinaigre , après avoir lu ici.
Dans un bocal :
     * une pincée de sel
     * une branchette de romarin
     * une feuille de laurier
     * couvrir de vinaigre
Au frais, se garde plusieurs mois !


Voili, voilou : et si vous voulez d'autres infos, appelez 
                  moi donc sur...
                  mon "AIL PHONE"


1 commentaire:

  1. Moi aussi je déshydrate l'ail du jardin et j' utilise aussi le rouleau vert mais après je réduis les gousses en poudre et ainsi elles se conservent jusqu'à la prochaine production. Maintenant je vais te copier et en mettre au vinaigre. Bien belle idée que tu as de partager toutes tes trouvailles et tes expériences.

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger