Bonne à tout faire, une vraie perle !!

Ne me demandez surtout pas 
comment j’en suis arrivée là : 
je ne le sais pas moi-même… 

Toujours est –il qu’au fil des clics,
j’ai aperçu une photo magnifique, 
avec un titre prometteur 
" PÂTE MAGIQUE"

Du coup… 
sans attendre d’occasion particulière,
 j’ai testé ! 

Ce matin (c'est dans ces moments là que je suis à 100% pour les heures supplémentaires, quand il s'agit de prolonger le temps de sommeil)... ce matin donc (quasi en pleine nuit, genre à l'aube vers 8H30), j’ai préparé les ingrédients. (Précisions en fin d'article)


J'ai tout de même pris mon petit déjeuner et, après, j’ai tout fait comme la dame elle a dit, là !
Les éléments secs mélangés, puis l'eau et bien travailler pendant 5 mn.
Ajouter le beurre mou en parcelles et à nouveau pétrir 5 mn.
J’ai pétri l’ensemble à la main, (quel courage, hein !!?) Ne pensant pas publier d’article sur mon blog, je n’ai pas fait de photos tout de suite. (Après, c'est peut être aussi bien, car je ne suis pas toujours d'équerre, le matin, à l'aube !)

Je devais m’absenter pendant la matinée et j’ai donc crée une petite ambiance sauna cool pour que ma pâte lève tranquillou. 

Boule légèrement farinée sur la planche, un verre d’eau chaude à côté, le tout recouvert d’un saladier et d’un torchon : tout ça, paske normalement il faut une température entre 23 et 25°, et que, en hiver, il fait 21° dans la maison. (à part quand il y a une flambée… d’ailleurs ce soir, ON n' en a pas, mais c’est un autre sujet).

Bref, à mon retour, quelques 3 heures plus tard, la pâte avait triplé de volume (ça ne se voit pas, mais j’étais ravie !).
J'ai dégazé la pâte et j'ai enfin pensé à sortir mon appareil pour la suite...
J’ai continué à faire comme la dame a expliqué sur son blog et après avoir étalé la pâte sur environ 8 mm d’épaisseur, j’ai découpé à l’emporte pièces (diamètre : 4cm) environ 50 disques.
Le tout est resté environ 1 H sous un torchon pour à nouveau pousser la chansonnetteC’est là, que je me suis dit que nous n’arriverions pas à manger 50 mini-beignets à nous deux. (paske, c'est tout de même bien meilleur tout chaud, euh non, tout frais... Enfin, vous comprenez, quand ils viennent d'être faits.)
Et en regardant –toujours sur le blog- de la dame qui présentait cette pâte, j’ai (RE)vu qu’on pouvait l’utiliser de différentes façons (la pâte, pas la dame).
Donc, j’ai prélevé une partie de mes disques pour les faire cuire au four. Une fois levés, j’ai passé la surface au jaune d’œuf et parsemé de graines de pavot.
Cuisson 10 mn à 190°, puis 1 mn dans le four éteint. J'ai congelé.
Pour les beignets, j’ai fait chauffer de l’huile dans une casserole et j’ai plongé les beignets par 2 ou 3, en les retournant pour dorer les 2 faces.
Égouttage rapide sur du papier absorbant, avant de les passer dans du sucre en poudre. J’ai continué, mais varié les saupoudrages : pour certains, sucre glace et cannelle. Enfin, j’en ai fourré quelques-uns avec de la confiture. 
Y’a pas à dire, que ce soit en beignets ou en bouchées à garnir, je suis convaincue de cette pâte.
Mes remarques : 
     * Si ce n’est que pour faire des beignets, remplacer une petite quantité d’eau par de la fleur d’oranger et/ou un zeste de citron.
     * Si c'est pour des bouchées/petits pains à garnir, quelques herbes de Provence ou épices seront bienvenus.
     * Une prochaine fois, je garnirai de crème pâtissière ou de chantilly et saupoudrerai de sucre glace.



Voili, voilou :
"on" s'est bien régalé
et même 30 beignets... 
c'était pas insurmontable ! 

Les proportions :

(Je pense même qu’on peut tout jeter dans la machine à pain et batifoler s'occuper à autre chose)
     - 300 g de farine
     - 1 CC de levure de boulanger déshydratée (8 g)
     - 1 CS de sucre en poudre
     - 3 CS de lait en poudre
     - 1 pincée de sel
     - 180 ml d’eau tiède
     - 30 g de beurre mou
D'autres utilisations que je testerai : en pâte à tarte (ICI)… et en pain de mie. (ICI )

7 commentaires:

  1. C'est quoi cette histoire de flambée ? Des revendications? Des conditions de travail à améliorer ? A part ça, ON en redemande des petites choses comme ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Ah, ah, merci de ta visite et de ton com.
      Et tu sais bien que je ne suis JAMAIS contre une tite flambée.
      Des biz

      Supprimer
  2. Avant d'arriver au final je me suis dit : " voilà une déco de Noël prometteuse ... c'est la saison bien sûr !" Le doigt dans l’œil jusqu’au coude je me suis suis mis ... c’était une réalisation culinaire. Bien rondelets, bien dorés ces beignets sont appétissants!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Marijo,
      Oui, c'est vrai les beignets ne sont pas forcément de saison... Pour être dans l'air du temps, je pense les fourrer à la crème de marron et les bouchées apéritives au foie gras.Des biz

      Supprimer
  3. Oh elle est belle cette pâte, ça donne envie de croquer dedans!
    merci pour la recette.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Chef Marie,
    Encore une belle réussite si j'en crois le commentaire de The Chéri !!!! Cela me donne envie de m'y mettre, là, aujourd’hui, j'étais dans le pain d'épice :-)
    Comme Marijo j'ai pensé que tu allais nous donner la recette d'une nouvelle pâte à modeler, mais la pâte à modeler cela ne repose pas des heures pour gonfler ....
    Gros bizzzouxxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Domi,
      Oui, Chéri a dit " délicieux"... Et si Chéri dit " délicieux", c'est que c'est délicieux... Remarque, cette sentence me convient tout à fait ! Et puis, c'est bien meilleur que la pâte à modeler, hi, hi, hi ! Des bizatoi et à bientôt.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger