Fine et élancée…

Non, ce n’est pas de moi (fine et élancée) dont je vais parler, mais de l’étagère en carton pour la salle de bain de Toto mon fils… Pas de place pour un meuble, juste 29 cm de large entre le lavabo et la baignoire. Je me rattrape sur la hauteur : 1,60 m.
Je… dessine le modèle, rassemble les cartons nécessaires (heureusement, j'ai un carton de chauffe eau... haut, avec les cannelures dans le bon sens), coupe à la scie sauteuse, fais les premiers assemblages.

Cartons à double cannelure, contrecollés pour une bonne rigidité.
Après, comme d'habitude, opération kraftage, imperméabilisation du carton (mélange de colle à bois et eau), enduit (là encore, une recette particulière à base de blanc de Meudon, colle à bois, eau et huile de lin), et enfin poupougnage à l'huile de coude (ben oui, "LE" ponçage).
Déco : peinture pour l’arrière et les côtés extérieurs, papier fantaisie sur les tranches, tout le reste est recouvert de plaques de liège.
Comme elle ira dans un endroit humide, 3 couches de vernis aquaréthane pour la protéger.


"Pattes" arrières coupées pour venir reposer sur la plinthe de la salle de bain.




Voili, voilou :
parfaitement adaptée,
aux p'tits oignons,
ça rentre juste,
pile poil,
au millimètre,
c'est... parfait,
bien sûr !



(et là, subitement, j'ai les chevilles qui gonflent... C'est normal docteur ? )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laisser votre commentaire ici...

blogger