J'ai descendu dans mon jardin...

Pour y cueillir du romarin...

Lors des soldes d’hiver, j’ai aperçu des planchettes de bois, reliées  par un galon agrafé. Mais koi kes donc ? (question existentielle de ce jour là)
J'ai regardé discrètement l’étiquette (allée de jardin) et le prix (très très soldé : 1€). Malheureusement, il n’y en avait plus qu’une que j'ai glissée illico presto dans mon caddie !
De retour à la maison, je ME fais une démo dans le garage et trouve l’idée très astucieuse… : facile à transporter, à mettre en place, à ranger ! (C’est d’ailleurs une tellement bonne idée, que je suis bien étonnée de ne pas l’avoir eue moi-même :  ha, ha, ha !!! HUMOUR)
Mais, je ne vais tout de même pas acheter du bois, alors que nous avons ça !
C’est la tronçonneuse, guidée par Chéri qui permet de préparer les lattes. Merci Chéri.
Avant de passer à la suite, un peu de ponçage, mais sans trop insister. (on pourrait presque dire pour le fun)
Je voudrais bien que mes allées durent plus d’une saison… Je fais quelques recherches et décide de procéder ainsi pour la protection des lattes, mais aussi pour ne pas polluer le jardin… 
Traitement en 3 couches, avec un séchage de 24 h entre chaque.
* une couche 70% huile de lin  et 30% essence de térébenthine,  
* une couche 50/50, 
* la dernière uniquement à l’huile de lin. 
Et pour les fixer sur l’arrière ?
Mais je ne vais tout de même pas acheter du galon pour l’arrière, alors que j’ai ça !
Je prépare l’agrafeuse électrique, plus rapide et plus sûre pour mes doigts que clous et marteau… J'agrafe donc mes  41 lames côte à côte, pour une longueur totale de 3,4 m. Je vous montre.
Il fait un temps magnifique, c'est l'occasion de faire un "shooting" pendant qu'elle est encore toute belle.

Voili, voilou : sur le même principe, j'ai d'autres idées à bientôt mettre en oeuvre... 
Et vive le PRINTEMPS

9 commentaires:

  1. Chère amie, il eût fallu que tu pensasses à la façon de faire tenir ta bande! Une lame de temps en temps (1/5), plus longue et pointue, t'aurait permis de la piquer dans le sol. Fastoche! (concordance des temps?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou, très chère,
      Ceci n'est pas une bordure, mais une allée, sur laquelle je vais marcher... Petite erreur d'interprétation de ta part... Concordance des temps impec.. Biz

      Supprimer
    2. J'ai pensé qu'une si belle création ne pouvait pas recevoir des sabots terreux!!!

      Supprimer
  2. Bien joué la récup' ! et même avec une poignée de transport ! attention à ne pas glisser quand même avec les rosées du matin dessus !

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien moi, j'ai une petite trousse en récup de pneu ! alors si tu as des restes... je vais être intéressée !

    RépondreSupprimer
  4. Voici les commentaires relevés sur le coin des bricoleurs où je publie mes réalisations de temps en temps :
    unptitriendebrico :
    Bonne idée. Je suppose que tu rentres ton plancher lorsque tu n'en as plus besoin, j'ai vu qu'il s' enroulait.
    pennale :
    C'est une bonne idée en effet !!!
    arvorig :
    Oui excellente idée, j'approuve !!!
    ps: ponçage, traitement, huile, essence etc....pas pour moi, je mets brut de décoffrage et basta, quand c'est détruit ...en fais une autre et zou !
    RENE67 :
    Pas mal comme idée. Quelle en est la longueur? Pas trop lourd à transporter?
    Babbie :
    bonne idée et beau rendu
    Merci à vous tous pour ces commentaires...

    RépondreSupprimer
  5. Ca va être un plaisir de faire du jardin !

    RépondreSupprimer
  6. Qu' est-ce qui ne bouillonne sous ta boîte crânienne ? En tout cas la partie création "récup" tourne à plein régime ! Votre jardin aura fière allure avec de telles parures. Y'a plus qu'à biner et planter !

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger