Au jardin botanique

Le temps des fleurs
En avant la musique, ICI, pour cette chanson incontournable !
Pour commencer, le modelage de la fleur en terre, donc à l’atelier de poterie. Quelques calages de papier pour garder le galbe des pétales durant le séchage.
La première cuisson faite, je passe 2 couches d’émail avant la nouvelle cuisson : rouge passion pour les pétales et étamines noires.
Le résultat est un peu inégal dans la brillance et ne me convient pas entièrement. 
Plutôt que de passer encore de l’émail, ce qui oblige à une cuisson supplémentaire, je ponce un peu et prépare un petit mélange de peintures acryliques. 2 couches. Ensuite je cire.
Pour la deuxième, le modelage est très simple et la forme épurée.
La base est creuse pour enfoncer la tige ultérieurement.
J’utilise simplement de la peinture pour la mettre en valeur : une sous-couche de blanc très dilué, puis 2 de blanc nacré glossy. J’aime le rendu satiné, légèrement brillant, sans être pailleté. Je termine par de la cire.
Pour les tiges, je pensais utiliser de la tige filetée, mais à l’essayage, je ne suis pas satisfaite : c’est, évidemment, rigide, trop à mon goût. Ce sera donc de la moelle de rotin de 8 mm de diamètre. J’épointe l’extrémité pour la rentrer dans la fleur. Petit ponçage et peinture.
Je tente quelques herbes folles à coller sur le socle, toujours en moelle de rotin.
Le socle : un cube de palette de récup. déguisé en bois rare, genre ébène. (enfin "genre"… de très loin) Ponçage, peintur’age, encre de Chin’age, cirage).
Le nom savant du spécimen, trouvé dans un ancien grimoire de flore intestinale, écrit sur une plaque métallique collée sur le devant.
Plusieurs trous obligeamment percés par l’Homme de la maison. Merci ! (L’Homme, c’est évidemment Chéri, mais je n’écris plus Chéri, car il trouve parfois que j’écris trop Chéri dans mes articles…). La qualité du bois étant affreusement abominable, j’ébavure et fais des retouches de peinture noire.
Je glisse la tige dans la fleur et sur le support. Je colle les herbes. Un dernier petit délire avec un fil d'alu, amovible ou de couleur interchangeable si besoin.


Voili, voilou : qui a dit que les fleurs étaient périssables ?

11 commentaires:

  1. Eh oui, j'y ai participé, ça m'arrive ! J'aime beaucoup !
    Je gagne quoi si je réponds le Grand Jacques ?

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Marie,
    J'aime le commentaire de Chéri ;-)
    Un très original rendu, ça a beaucoup de gueule, tu exposes ?
    Bizz beaucoup plus chaudes aujourd'hui par ce grand soleil radieux, profitons demain il pleut qu'ils ont dit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Merci pour ton com.
      Oui, j'expose, mais pour l'instant c'est limité aux toilettes.. ha, ha, ha !! Pluie aussi annoncée pour demain... Ça arrose le jardin, même si, il n'y a encore rien de planté pour l'instant ! Biz

      Supprimer
    2. Coucou Marie,
      A quand la journée "porte-ouverte" ? ;-)
      Bizzzzzzzz

      Supprimer
    3. Hello bonjour,
      Très bientôt, dès que tu passes dans notre superbe et magnifique région... Biz

      Supprimer
  3. Coucou,
    Trop bien ! Pourrais tu me faire une tiaré Tahiti, l'emblème de mon île ? Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Merci pour ton com... Et OUI, ce sera avec plaisir que je te ferai une fleur de Tahiti ! Biz ++

      Supprimer
    2. Coucou,
      En blanc c'est obligé et au milieu le petit truc en jaune, sinon ce ne sera pas l'emblème de mon île.
      Gros bisous

      Supprimer
  4. Coucou Marie,
    Je viens de faire un tour sur ton blog... J'aime bien ton coquelicot en poterie et surtout... les brins d'herbe !!! Ta petite touche d'humour habituelle.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  5. Le printemps semble bien installé autour de ta maison... j'aime cette saison et ses petites fleurs et les tiennes en particulier. Je trouve très sympa le fil de fer tournicoté autour de la tige ça c'est ta marque et c'est réussi. Joli printemps chez toi et bien belles réalisations.

    RépondreSupprimer
  6. Quelle faussaire !! bravo...

    RépondreSupprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger