Nager dans le BONHEUR !

đź’• đź’• đź’•
Après avoir larguĂ© les amarres, faut bien nager pour avancer. Toujours pour les jeunes mariĂ©s Isa et Claude… Le MARIAGE est passĂ©, je peux vous montrer !     
                             đź’• đź’• đź’•
đź‘€
Grosse question qui nous taraudait depuis un long moment : 
- Qu’offrir Ă  un couple dans nos âges et installĂ© ensemble depuis des annĂ©es ?? 
đź’• Ah, ils ne nous ont pas facilitĂ© la tâche, ces deux-lĂ  ! đź’•
D’un autre cĂ´tĂ©, je sais qu’ Isa aime bien le raku et j’ose enfin offrir des pièces que j’ai rĂ©alisĂ©es.
Ce sera donc du raku et vue leur attirance pour le milieu marin, c’Ă©tait bien naturel de faire un poisson. Quitte Ă  faire, de belle taille, vous allez voir. Je m’y suis prise plusieurs mois Ă  l’avance. J’ai commencĂ© par un patron en papier.
J’ai rĂ©alisĂ© 2 plaques Ă  la croĂ»teuse et tracĂ© le contour avant de dĂ©couper.
L’intĂ©rieur est garni de papier journal froissĂ©, afin de lui donner du volume.
Le papier journal brûlera lors de la première cuisson. Le bas du poisson est percé pour pouvoir passer une tige filetée.
Je forme les nageoires, les yeux et la queue.
Le reste est lissage avant de laisser sĂ©cher presque 3 semaines, bien calĂ© sur de la mousse et quelques morceaux de bois, car les nageoires qui dĂ©passent, c’est fragile.
Pour l’Ă©maillage, après la cuisson biscuit, je passe de la fritte 1254, qui donne cette teinte entre blanc et ivoire. Les parties sans Ă©mail seront noircies par la fumĂ©e.
Cuisson raku. C’est Corinne qui me l’installe et le sort du four. (Et oui, entre le modelage du poisson et la cuisson, j’ai fait chute et bras cassĂ©…). Merci
Claudine veille également pour le saupoudrage de sciure pour de belles craquelures. La fumée se charge de noircir les parties laissées sans émail. Merci...
J’ai rĂ©alisĂ© un socle en terre, passĂ© Ă©galement au four raku et simplement enfumĂ©. Il est percĂ© pour la tige. J'ai cirĂ© les parties noires.
Montage : sur les conseils de Corinne, je coule un peu de plâtre dans le socle pour l’alourdir et maintenir la tige.
Parallèlement, Jacques, mon copain bricoleur soude une petite pièce sur la tige, à la base du poisson. Je glisse délicatement la tige dans le poisson. Le voici prêt.
Voili, voilou : il est arrivé à bon port...

8 commentaires:

  1. Il est magnifique ! J'espère qu'il a plu aux amoureux fraîchement mariés, le regard du vertébré aquatique en est tout étonné d'avoir changé d'endroit !

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Joli, joli ... il me fait penser à une girouette perché sur son socle et sa tige ... Economique, il n'a besoin ni de bocal ni de nourriture : le cadeau idéal somme toute. Vu les nombreuses étapes de fabrication c'est un travail délicat et de longue haleine. Tes amis qui aiment le bord de mer vont devoir le chouchouter !

    RĂ©pondreSupprimer
  3. Hello coucou,
    Ah oui, tu as raison, j'aurais pu le nommer "girouette de la mer"... Merci de ta visite et de ton com. A bientĂ´t !

    RĂ©pondreSupprimer
  4. Coucou Marie,
    Eh bien, un travail de longue haleine qui donne un poisson qui a beaucoup de chien ;-)
    C'est superbe !!!!
    Des bizzzouxxxx

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Coucou,
      Merci de ton com... Un poisson qui a du chien, c'est pas mal ! Heureusement que ce n'est pas un poisson chat... Des biz

      Supprimer
  5. Je tiens à te dire que ton poisson est plus que magnifique, qu'il va très bien chez nous, qu'il a du succès, bref, je l'adore et pour moi, complètement novice en la matière, j'irai même jusqu'à dire que c'est une oeuvre d'art.
    J'espère qu'il fera des jaloux et des jalouses.
    En tout cas, encore un grand merci et surtout n'arrĂŞte jamais la poterie et surtout pas le raku.
    Des bises

    RĂ©pondreSupprimer
    RĂ©ponses
    1. Ahlala...
      Que de compliments, ils me vont droit au cœur, tu vas me faire rougir... Merci mille fois.Des biz
      Vive les mariés.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger