Bouillon de culture…

***** *****
Si comme moi, vous êtes sensibles à une cuisine aussi naturelle et saine que possible, vous vous êtes sans doute déjà posé la question de ces petits cubes aromatiques pour relever les plats. Je ne crache pas dans la soupe, j’en utilise depuis de longues années et maintenant encore, je ne vous mentirai pas, j’en ai dans mes tiroirs.
***** *****
Je suis de plus en plus titillée par l’envie de manger sainement. Et quand on voit la liste des ingrédients, longue comme le bras, avec des noms imprononçables qu’on ne sait même pas que ça pouvait exister, ça donne à réfléchir !
J'adore : 
Apporte un "goût authentique"...
Authentique de quoi ???
J’ai déjà réalisé des sels aromatisés, et même récolté mon propre sel, ICI. Cette fois, je m’oriente vers des préparations maison de légumes, herbes et épices pour relever les plats.

Fumet de légumes et herbes en poudre

Voici les légumes que j’ai récoltés au jardin : courgettes, oignons, carottes avec les fanes, tiges de céleri rave. Pour les herbes : thym, laurier, romarin, sauge. J’ai acheté : poireau, persil, ail, échalote.
Épices : curcuma, moutarde, piment, fenouil, poivre, paprika, muscade, girofle, sel…
 
Comment faire :
J’ai lavé et préparé les légumes. Au robot, carottes et courgettes pour avoir des lamelles fines. Oignons, poireaux au couteau. J’ai disposé sur les clayettes du déshydrateur. Toutes les heures, j’ai changé les plateaux d’étage. Il aura fallu environ 8 heures pour bien tout sécher.
Pour les fanes de carottes, le persil et le céleri, j’ai détaché les feuilles, mais j’ai aussi fait sécher les tiges. (quelques feuilles de betteraves également, mais sur ce coup là, anecdotique)
Impressionnant :
les légumes ont quasiment perdu 90% de leur poids après cette opération.
***** *****
Pour en faire de la poudre, j’ai commencé par tester le blender.
Pas une réussite du tout !
***** *****
Je transvase dans mon robot ménager, certes un peu vieillot mais encore vaillant… Enfin, d’habitude, PASKE là, c’est pas terrible non plus !
***** *****
Qu’importe, j'ai encore de la ressource, je passe au mini robot. C’est mieux, mais il reste toujours des morceaux plus gros, et ça ne me plait pas. Ultime ustensile : le moulin à café. Je voulais éviter, car je mets à tout casser 2 CS à chaque passage. Mais le résultat est là, enfin une poudre (presque) fine. Pour terminer, je passe encore au tamis.
ENFIN, la récompense, cette belle poudre odorante.
Bien contente d’avoir terminé, car c’est tout de même assez long à préparer.
Fière aussi car les légumes sont presque tous du jardin ! J’ai fait 2 fournées et j’ai tout mélangé.
***** *****
Je réserve dans de petits bocaux, dans ma caverne d’Ali Baba.
L’année prochaine, je ferai sécher des cosses de petits pois quand ce sera le moment.
Voili, voilou : pour le dosage, je ne sais pas encore exactement, je verrai à l’usage.

2 commentaires:

  1. Bravissimo pour la performance. Je sens l'odeur d'ici. Tes bouillons et tes légumes vont être parfumés et sans additif sauf ... la sueur de la cuisinière qui a dû être abondante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai passé du temps, mais je ne le regrette pas. Des bises

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger