Tupperware de la période pré-colombienne…

J'ai des pulsions incontrôlables ! C'est ma période "boîte".
Naan, je ne vais pas guincher et rentrer à point d’heure tous les soirs. ("Toute façon, c’est plus de ton âge…" Je vous laisse deviner l'auteur de cette remarque ! Un indice : *JC
IIIIIII
Les boîtes dont je vous parle, je les fais moi-même.
                                     IIIII                
J’ai découvert l’utilisation de moules en plâtre pour façonner des boules. Nous en avons à disposition à l’atelier, merci Corinne ! J’ai commencé par celle-ci :
(Un psy décortiquerait peut être cette attirance pour les rondeurs par une envie de maternité (très) tardive, hi, hi, hi ! …
Me voilà donc partie pour une nouvelle boîte. Je la décore avec un colombin et quelques billes. Avant de les poser, je dessine une ligne courbe tout le tour, hachure la terre, puis colle à la barbotine.
Le couvercle est prévu, je prépare le bitonio (au dico, si, si), qui permettra de l’attraper facilement. J'ouvre la boîte.
Je place le fond, une plaque… ronde, évidemment ! Hachures, barbotine, lissage.
Je termine la déco, avant de laisser sécher 15 jours environ.
Par l'intervention du saint esprit de Corinne, la première cuisson est faite. Je garde l’idée du raku, et ses craquelures aléatoires… L’émail se passe au pinceau ou au pistolet selon les cas. Vous verrez les couleurs plus tard.
Préparation du four : les pièces à cuire sont disposées, puis le four est lancé (enfin, façon de parler,  c'est une belle bête, hein !) jusqu’à 1000°.
Dans une bassine, je prépare de la sciure : c’est elle qui, en brûlant, garantit le noir profond attendu. Pour les craquelures, il faut saupoudrer, toujours avec de la sciure. ça fume, le nez pique, la gorge gratouille.
De retour à la maison, le nettoyage s’impose pour révéler- enfin- les couleurs, les craquelures, le noir bien noir…
J’approche du but. Je frotte, frotte, rince et sèche.
J'aurais préféré un vert un peu plus soutenu, mais les craquelures sont belles.
Voili, voilou : bientôt une petite sœur, je vous montrerai ! (tout compte fait, entre les rondeurs et la petite sœur, le psy aurait peut être raison… )
*JC : c'est lui, ! Vous vous en rappeliez ??

7 commentaires:

  1. C'est quoi ces notions de maternité ???
    Bravo à la créatrice.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis toujours étonnée de voir le passage de la couleur noire à la couleur beige : c'est un mystère pour moi ! Quelles sont les dimensions de cette boîte ? Peut-on y cacher beaucoup de bonbons ? C'est une belle création qui demande de la patience, du doigté et de l'imagination mais je te sais pourvue de toutes ces qualités.

    RépondreSupprimer
  3. Mais qu'est-ce que tu vas y ranger ? Des bonbons ? d'où pour moi l'idée de rondeur...

    RépondreSupprimer
  4. Superbe. J'ai testé la céramique mais jamais le raku et vraiment cela me donne envie de découvrir cette technique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello bonjour,
      Merci pour ton com. J'aime beaucoup cette technique avec tout ce qu'elle renferme de mystère... A bientôt.

      Supprimer
  5. Coucou du matin,
    Eh ben, c'est tout un art ! Le rendu est bien joli. J'aime beaucoup cette boite toute en rondeur !!!
    Bonne journée,
    Bisousssssssss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Merci pour ton com. J'adore modeler, même si j'ai encore de grands progrès à faire ! Biz

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger