Se mettre au jus !

Dans notre jardin, il y a des betteraves, que les autochtones appellent carotte rouge. (Quelle idée, hein ! Mais comme j’habite ici, je ne vais pas trop m’étendre sur ces extravagantes bizarreries de langage et risquer de froisser mes voisins voisines.)
Les autres années, nous plantions quelques plants (planter des plants : vous avez sans aucun doute repéré l’ampleur de mon champ lexical) et nous récoltions donc quelques betteraves. Cette année, ce fut des graines et une belle récolte.

C’est plutôt râpées crues que nous les consommons. Et puis, j’avais envie de tester un "sirop – coulis – jus de betterave" pour décorer les assiettes, servir de base à certaines sauces et/ou plus si affinité.

J’ai trouvé des recettes de ketchup de betterave, mais pourquoi employer un mot anglais qui – de plus- fait référence à la tomate ?
Encore une fois, ce qui pour moi est une découverte est, pour d’autres, une recette connue depuis longtemps ! 
Je me lance dans ma petite tambouille.
De belles carottes-betteraves rouges, que "plus frais, on peut pas !" Je brosse soigneusement, puis épluche avant de râper.
Je couvre d’eau (environ 50 cl) et ajoute une tablette de bouillon de bœuf, 1 feuille de laurier, 1 branche de thym. Je laisse mijoter 40 mn, puis, à couvert, mon mélange macère une nuit.
J’obtiens 40 cl de jus d’un beau rouge profond, après avoir bien pressé dans une passoire. J’ajoute 1 CS d’échalote et ½ CS d’ail déshydratés dans le jus. Je garde une petite partie de la betterave cuite, le reste file au compost.
J’émince un oignon rouge et le fais cuire sans colorer dans l’huile d’olive.
J’ajoute 1 grosse CS de sucre roux et 1 CS de miel et laisse caraméliser. Je verse mon jus et laisse réduire à petit bouillon durant 20 mn, en remuant de temps en temps.  
ÉPICES : difficile de vous donner les proportions exactes, j’y suis allée en plusieurs fois, en goûtant en cours de route : 1 CS de moutarde, 1 CS de crème de vinaigre balsamique, et piment d’Espelette, cannelle, muscade, clou de girofle en poudre, 4 épices, une pointe de cumin.
Je passe au mixeur, puis au chinois. Mon jus est sirupeux, mais une fois refroidi, je le trouve encore un peu trop liquide. J’ai été un peu frileuse sur le temps de réduction, j’aurais pu dû le laisser un peu plus. Je teste de suite sur une assiette... OK, OK, je dois m'entraîner.
En tout cas, c'est bien joli dans ces petites fioles (environ 30 cl en tout). Et c'est bien bon aussi, ce n'est pas que pour le plaisir des yeux, le palais y trouve son compte.
Je ne sais pas combien de temps je peux garder ce jus.  J’en ai congelé une petite quantité pour voir ce que cela donne. Après quelques jours, j'ai laissé tranquillement décongeler : pas de différence !
Au fait...
J'ai  récupéré ce qui était dans la passoire et la betterave cuite au début. Autant de crème fraîche, une pointe d’ail et de persillade et...
TAC, cette petite bouchée joliment rosée.
Rien de se perd, chez moi, vous savez bien !

Voili, voilou : un  atout de plus pour une présentation soignée.

6 commentaires:

  1. Le jus de betterave ne me tente pas mais la seconde recette avec "Autant de crème fraîche, une pointe d’ail et de persillade " Miam de miam je vais essayer ... c'est idéal pour l'apéro. Chez nous consommons ce légume plutôt cuit en salade ou en bortsch.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Marijo...
    Oui, oui, tu peux toujours commencer par ce genre de dégustation et pourquoi pas un jour, tenter ce sirop- coulis- jus ! Cuites, je ne les aime plus trop. En tout cas, merci de ta visite et de ton commentaire. Des biz

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Marie,
    Ça se mange cru et râpé la betterave ? Ben ça alors, cela m'ouvre de larges horizons ....
    J'ai bien fait de lire le retard accumulé sur ton blog ;-)
    Mille bizzzzouxxxxx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello coucou,
      Si tu ne connais pas, je te conseille vivement de goûter... Ajoute à ta vinaigrette une pointe de curry, c'est délicieux.
      Des grosses bises

      Supprimer
  4. Jolies fioles mais pas d'amateurs ici pour me lancer dans une telle expérience ! L'excuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, c'est parce que j'ai du temps, que je prends plaisir à faire ce genre d'expérience ! J'aime le côté original de ces recettes.

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger