Il tombe des cordes !


Et même des hallebardes… Mais pour vous présenter cet article, des cordes suffisent !

Après les pommes de touline proposées ici, voici une autre façon d’utiliser de la corde ou plus exactement de la cordelette.

Je commence par un truc simple, tout à fait dans MES cordes : simplement enroulée sur elle-même et fixée à la colle chaude... Un sous verre ?
J’ai vu de jolis entrelacs et je me lance dans le triskell, avec une vidéo par iciDans une belle envolée lyrique, j’ai fait un tour de plus.
Concrètement, cela ne sert strictement à rien, sauf, avoir, peut-être, un petit pouvoir déco. Encore eût-il fallu que je choisisse une JOLIE cordelette.
Lorsque je l’ai achetée dans un magasin spécialisé de pêche et autres plaisirs de la mer, en Bretagne, j’ai bêtement demandé de la cordelette. Le jeune vendeur a eu un petit sourire (d’un air qui voulait dire "gentille, la dame...") et m’a précisé que ça s’appelait le bout (prononcer le "T")… Du coup, j’ai acheté un bout de 10 mètres de bout.

 ... REPRENONS ...

M’enhardissant, je décide de passer à 4 boucles. Au hasard, je prévois environ 2 mètres de bout. Je trouve une vidéo ici qui doit être usée à force que je l’arrête et la redémarre pour bien comprendre.😉
Premier essai : je commence mes emberlificotages. On dirait un bretzel, et ça me fait penser que c’est l’heure de l’apéro, mais je reste concentrée !
Je continue et cette fois, ça ressemble à un trèfle à 4 feuilles. Je tiens le bon bout. Imperturbable, même si j’ai l’impression que Chéri s’inquiète de la "non odeur de mijoté dans la cuisine".
Dernière boucle : ça ressemble de plus en plus au modèle à RIEN... (soyons réaliste)
Et pourtant, SI, j’ai tout fait comme c’est montré...

Qu'importe ! Telle Pénélope, et n'écoutant que ma ténacité, je défais mon si bel ouvrage et recommence. Je passe dessus, dessous, dedans, à travers, derrière… Fastoche, quoi !
Et pourtant, encore un informe truc abomifreux, mais où l'on commence à deviner que ce n'est pas simplement un tas, mais qu'il y a un vrai travail , NAAANN ?? 
Je re-défais bien évidemment et trouve un modèle en images. Voilà, ce qu’il me fallait. Le passage se fait un peu différemment, et là, miracle et joie suprême, j’arrive à quelque chose de potable.
Témérité ou bêtise ? Je décide de tenter encore plus difficile. Je ne vous détaille pas la façon de faire, et en plus, je ne retrouve pas la vidéo ! 
Je colle les extrémités au pistolet et arase le plus possible tout ce qui dépasse.
En tout cas, je suis bien contente.
La prochaine fois que je prendrai le bateau, si le capitaine Haddock a besoin de quelqu’UNE qui sache parfaitement réaliser ce type de tressage, je pourrai crier hurler, piailler, clamer : "MOA, MOA, MOA"

Voili, voilou : je vais me reprendre, n'ayez crainte !

A bientôt, donc...


Au fait, si quelqu'un en a un besoin IMPÉRIEUX et VISCÉRAL, je donnerais bien volontiers. Suffit de dire.

3 commentaires:

  1. MARIE-JOSEPHE PETITJEAN12/06/2018 11:28

    Belle persévérance ... beau résultat ... vive le bouT. Te connaissant, je savais que tu allais en venir à bouT de ce bouT !

    RépondreSupprimer
  2. Hello,
    Cela peut servir de gratte-gratte à vaisselle ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou bonsoir,
      Je n'y ai pas pensé, mais pourquoi pas... Eviter les verres en cristal, quand même, hein !!
      Et peut être tenter, le même genre avec des vieux collants ou du fil de tee shirt.
      Des bises

      Supprimer

Laisser votre commentaire ici...

blogger